25 décembre 2002-25 décembre 2022 : Il y a 20 ans, Tyson chutait devant Bombardier

samedi 24 décembre 2022 • 1571 lectures • 0 commentaires

Arènes 1 mois Taille

25 décembre 2002-25 décembre 2022 : Il y a 20 ans, Tyson chutait devant Bombardier

Après la finale perdu de la CAN de 2002 à Bamako par les lions et une place de quart de finale la même année au mondial Japon-Corée du Sud, le combat Mouhamed Ndao «Tyson» - Bombardier était le troisième plus grand évènement sportif de cette année-là. Un combat marqué par une défaite de Mbeurou Askani, la première de sa carrière.

Cette date du 25 décembre 2002 est restée graver à jamais dans la mémoire des amateurs de lutte sénégalaise avec frappe. Elle marque l’anniversaire de la 1ère défaite de celui qu’on surnomme l’homme qui a révolutionné  l’arène : il s’agit de Mouhamed Ndao «Tyson». Ce fut un jour inoubliable pour les nombreux supporters de Tyson et ceux du B52 de Mbour. Le premier nommé qui avait fini de faire le rond autour de lui en terrassant tous les ténors de l’arène notamment Moustapha Guèye,  Manga 2, Mouhamed Ali, feu Toubabou Dior et Feu Mor Faddam devait faire face au second qui était un jeune loup aux dents longues qui avant ce face-à-face avec Tyson avait fait mordre la poussière au redoutable Zale Lô le jeune lutteur de Fass, mais  aussi à des lutteur comme feu Mor Nguer, Ibou Ndaffa, feu Mame Ndieumbane …


Un combat organisé par Action 2000


Le combat a eu lieu un mercredi 25 décembre 2002 dans un stade Demba Diop plein comme un œuf. Il était organisé par la structure Action 2000 de Alioune Petit Mbaye. Mais avant ce combat, au-delà des commentaires et autres publicités, les artistes n’étaient pas en reste. Youssou Ndour le roi du Mbalax avait sorti un single dédié à ce combat et qui s’intulait Lamb J. «Tyson néwon na yéen mbeur you ndaw yi délaan ma moytou. Wayé lima diakhal Bombardier magg na», chantait le grand You sur un air de Tabaski. De Mbour, la capitale de la Petite Côte jusqu’à Kaolack, la Cité de Mbossé Coumba Jigëën, le combat ne laissait personne indifférent. La rivalité qui était à son comble n’avait pas épargnée deux grandes marques de téléphonie mobile à l’époque. Si Bombardier et ses accompagnants sont apparus avec des survêtements d’Alizé (l’ancêtre d’Orange), Tyson et son groupe ont enfilé des survêtements à l’effigie de SENTEL (l’ancêtre de Tigo). À l’interieur du stade, l’ambiance était à son comble et les batteurs se rivalisaient d’ardeur avec des notes de tam-tams très énergiques. Dans les tribunes, les supporters avec leurs tenues bigarrées se donnaient de la voix pour pousser soit Tyson ou soit Bombardier vers la victoire. 


Bombardier bombarde Tyson en quelques secondes  


Après les baakk et autres préparations mystiques, Babacar Diop, l’arbitre du combat, appelle les deux les super lourds dans l’enceinte pour leur rappeler certaines lois et règlements, mais aussi certains interdits. Au coup de sifflet, Tyson, comme quelqu’un qui avait en face de lui un être étrange qu’il craignait, recule. Bombardier le poursuit avant d’enchaîner par une frappe qui touche légèrement le leader de la génération Boulfallé au thorax. Ce dernier titube et s’écroule. Il tente de se relever mais il se fait pousser par Bombardier. Une grande clameur s’élève de Demba Diop : Tyson est battu pour la première fois de sa carrière par un jeune lutteur qui n’avait pas le même parcours que lui, et qui était en plus loin d’être le favori de ce combat. Tyson se relève et sans piper mot quitte l’enceinte en étant soutenu par son coach. 


Début des déboires pour Mbeurou Askanwi


Ce combat perdu par Tyson marque le début de ses difficultés dans l’arène. Pour rappel avant cette chute, Tyson avait déjà obtenu 11 victoires. Après une année d’absence (saison 2003), Tyson va revenir en 2004 ou il croise le 2nd tigre de Fass Moustapha Guèye qu’il avait terrassé le 6 juillet 1997. Pour leurs deuxièmes retrouvailles le 30 mai 2004, le poulain de feu Mbaye Guèye se fait battre à nouveau par Tyson. Ce dernier lui avait explosé l’œil. Cette victoire qui était la 11ème de sa carrière, était la toute dernière de Tyson. Par la suite, il va se faire battre tour à tour par Yékini (1er janvier 2006 et le 4 avril 2010), Bombardier (7 janvier 2007), Balla Gaye (31 juillet 2011) et Gris Bordeaux (3 mai 2015). Ce combat est le dernier du chef de file de la génération qui après avoir passé 22 ans dans l’arène marqués par 17 combats dont 11 victoires et 6 défaites rangea son nguimb.


Tyson, une légende !


Tyson reste et demeure l’homme qui a révolutionné l’arène, qui a rehaussé les cachets et qui a fait vivre le monde de la lutte des moments inoubliables. Il a changé l’habillement des lutteurs, leur langage et grâce à lui, le lutteur a compris qu’il peut percer dans cette discipline s’il y met du sérieux. Quand il disait à qui voulait l’entendre qu’il faisait du «Sport Bussiness», nombreux sont ceux qui ne l’avaient pas compris. D’autres le qualifiaient de quelqu’un qui a la boulimie de l’argent. Mais de nos jours, ce sont tous les lutteurs qui réclament des cachets consistants. 


Abdoulaye DIAGNE 

Cet article a été ouvert 1571 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial