Casa Sports - Coup de gueule du SG Siaka Bodian : «Le grand n'importe quoi de la Ligue Pro !»

dimanche 9 juin 2024 • 1395 lectures • 0 commentaires

Foot local 1 mois Taille

Casa Sports - Coup de gueule du SG Siaka Bodian : «Le grand n'importe quoi de la Ligue Pro !»

Comment comprendre tout cet imbroglio noté déjà avant la dernière journée et encore plus au coup de sifflet final de celle-ci où les acteurs avertis et aguerris que nous sommes ne pouvons nous accorder sur le classement final de notre championnat de Ligue 1 dit professionnel. Ce flou existe aussi bien pour la place de dauphin de TFC, champion incontestable que je félicite au passage, que pour l'équipe qui va accompagner Diambars en Ligue 2, la saison prochaine.

Qu'est-ce qui est à l'origine d'une telle situation, inédite dans les annales du football professionnel sénégalais qui vient de boucler sa 15e année, si ce n'est le grand n'importe quoi que j'ai mentionné tantôt. Comment une structure soucieuse d'une bonne tenue de son propre championnat peut programmer la dernière journée dans un tel flou, se cachant derrière l'article 16 de ses règlements généraux qui stipule qu'un appel n'est pas suspensif et ne peut avoir d'incidence sur le calendrier du championnat, ignorant royalement la dernière partie de la phrase qui dit "sauf décision contraire du Bureau". 


J'aimerais savoir si le Bureau de la Ligue Pro n'avait pas une bonne lecture des enjeux de la dernière journée pour prendre une décision contraire à la programmation de la dernière journée, histoire de laisser le temps à la Commission de recours de la FSF de vider les recours concernant son championnat (y compris celui du Casa Sports contre Jamono de Fatick) et permettre à tous les clubs concernés de jouer cette dernière journée en parfaite connaissance de cause des verdicts prononcés et de leur rang au classement ou si au contraire il ne se souciait guère du tort que l'insistance de jouer cette dernière journée, dans ces conditions, allait causer non seulement aux clubs mais aussi à la crédibilité de notre championnat. Donc du n'importe quoi pour un grand n'importe quoi d'autant plus qu'à l'issue de la 26e et dernière journée si d'aucuns classent DSC 2e et Casa Sports 13e, donc relégable, d'autres mettent le Jaraaf à la 2e place et le Stade de Mbour 13e, donc relégable à la place du Casa Sports.


«Par quelle alchimie, la notion de forfait peut revêtir plusieurs sens»


Que dire de la situation créée par cette même Ligue Pro en début de saison qui, au lieu de constater et valider le forfait général de Génération Foot, acté dans les faits en ayant déclaré deux fois forfait, connu et reconnu par tous les acteurs du football d'ici et d'ailleurs, même les novices, a préféré mettre de côté son propre règlement pour se lancer dans un lugubre arrangement, remettant en selle Génération Foot, pour ensuite vouloir prononcer une descente en Ligue 2 des équipes classées 13e et 14e à l'issue de la 26e journée, au nom de ce règlement qu'il a lui-même bafoué et torpillé ? C'est là encore du "Grand n'importe quoi pour un grand n'importe quoi". 


Last but not least, que dire justement d'une équipe déclarée forfait trois fois par la Commission de discipline et pour laquelle le règlement ayant trait au forfait général pour deux forfaits actés, ne s'appliquerait pas. J'utilise ce temps en prélude au verdict de la commission de recours sur l'appel du Jaraaf concernant ses matchs perdus par forfait contre Stade de Mbour et Jamono de Fatick. Sinon je ne sais par quelle alchimie, quelle gymnastique intellectuelle, on pourra me faire croire et faire croire aux esprits éclairés que la notion de forfait peut revêtir plusieurs sens, nous faisant croire que le forfait constaté sur le terrain est différent du forfait déclaré par la commission de discipline alors que les deux sont frappés de la même sanction c'est à dire 0 point et 03 buts encaissés pour l'équipe fautive. Là aussi du "Grand n'importe quoi en vue pour un grand n'importe quoi".


«Le Casa Sports refuse et n'acceptera pas d'être le dindon de cette farce»


Je termine cette tribune pour dire que ni le Casa Sports, ni le Stade de Mbour, ni le Jaraaf, ni Dakar Sacré Cœur, ni Génération Foot ne sont responsables de cette pagaille ainsi créée. Ces équipes ne sont, en fait, que des victimes d'un manque de vigilance et de discernement notoire de la la part de la structure organisatrice de ce championnat professionnel, à savoir la Ligue sénégalaise de football professionnel. 


Pour notre part, le Casa Sports refuse et n'acceptera pas d'être le dindon de cette farce et affirme haut et fort son maintien en Ligue 1, la saison prochaine, et ce pour trois raisons : soit il gagne par forfait son recours contre Jamono de Fatick, soit la Commission de recours confirme les victoires par forfait du Stade de Mbour et Jamono sur le Jaraaf, condamnant au cas échéant le Jaraaf à la relégation par forfait général, soit elle infirme le verdict de la commission de discipline, rendant au Jaraaf ses points perdus contre les deux adversaires cités, auquel cas le Casa Sports terminerait 12e, donc non relégable. Sans compter le forfait général, de fait, concernant Génération Foot qui ne peut pas être mis en pertes et profits et qui de toute manière autorise notre équipe, le Casa Sports à se maintenir dans l'élite de notre football. 


Siaka BODIAN


Manager Général du Casa Sports

Cet article a été ouvert 1395 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial