Coupe du Sénégal : AJEL accuse le Casa et la FSF, en conférence de presse

samedi 18 juin 2022 • 517 lectures • 0 commentaires

Foot local 3 mois Taille

Coupe du Sénégal : AJEL accuse le Casa et la FSF, en conférence de presse

Les sportifs sénégalais se sont émus des malheureux incidents qui ont émaillé la demi-finale de la Coupe nationale remportée (2-1) par le Casa Sports face à AJEL, mercredi dernier au stade Aline Sitoé Diatta de Ziguinchor. Face à la presse, hier au stade Ngalandou Diouf, le club rufisquois a pointé un doigt accusateur sur le Casa Sports et la Fédération sénégalaise de football (FSF).

«Mon club a accumulé les frustrations avant et pendant tout le match du fait des agissements antisportifs de l’adversaire. Des vidéos circulent depuis sur les réseaux sociaux mais ce qu’on est vécu est encore plus grave ; c’est des choses inimaginables. L’opinion publique a besoin d’être informée sur ce qui s’est passé», a d’emblée dénoncer Ousseynou Ndoye, le président Association jeunesse-éducation et loisir (AJEL), club de National 1. Coach adjoint de l’équipe rufisquoise, Alioune Diop enfonce le clou : «À l’échauffement déjà, des supporters surexcités sont descendus des tribunes pour se mettre à proximité de la grille de sécurité pour nous lancer des sachets et bouteilles d’urine».


«Si vous gagnez, vous ne partirez pas d’ici»


Le manager général, Samba Cor Cissé surfe sur la même vague accusatrice : «À la 33ème minute, un joueur du Casa Sports est venu dans nos buts pour subtiliser les gants de rechange de notre gardien de but. Si vous gagnez, vous ne partirez pas d’ici, vociféraient des supporters». Cet ancien international sénégalais embraie : «On a souvent vu des joueurs qui se battent ou encore des membres de staff technique mais des supporters qui descendent dans le terrain pour s’attaquer aux joueurs de l’équipe adverse, c’est chose inédite au Sénégal. C’est un problème très sérieux». Et Samba Cor de pointer un doigt accusateur sur l’organisation qui, à ses yeux, a défailli : «Ça aurait été le Jaraaf ou un autre club de l’élite, l’organisation aurait été meilleure. Le service d’ordre est arrivé très en retard au stade. C’est au moment où nos joueurs étaient à l’échauffement avec tout ce qu’ils ont subi que les policiers sont arrivés au stade».


«Attaques inhumaines contre nos joueurs»


Très remontés, les dirigeants d’AJEL qui déplorent «cinq joueurs et deux membres de l’encadrement technique blessés, des portables et sacs avec effets personnels perdus» appellent la FSF à prendre ses responsabilités. «On attend fermement la réaction de fédération», a-t-il tonné flétrissant les propos de Seydou Sané dans la presse, après les incidents. «On s'attendait à ce qu’il regrette les faits et non qu’il essaye d’accuser AJEL comme principal responsable de la situation. Si le Casa Sports et la fédération ne présentent pas des excuses publiques tout en condamnant ces de qu'ils sachent qu'ils n'ont pas fait ce qu’ils doivent faire», a indiqué Samba Cor qui soutient avoir fait l’objet d’une tentative de meurtre à la fin de la partie. «On était dans la voiture de la Police pour pouvoir quitter le stade. Nous étions plus de 50 dedans et rien que pour sortir on a fait 40 minutes avec une foule de supporters du Casa Sports qui se sont attaqués à la voiture pour essayer de la renverser. Heureusement, ils ne sont pas arrivés à leurs fins», a-t-il dit, indiquant que leur seul souhait à la fin du match était la sécurité du groupe. 


Pour revenir au match, AJEL avait ouvert le score dès la 1ère minute de jeu par Baba Cissé. Le Casa avait fait la jonction grâce à Alassan Faye (45’+2) avant que le Gambien Lamin Jarju ne lui donne un avantage décisif (90’+3). Les Rufisquois ont indiqué que l’arbitre n’avait pas décompté un temps additionnel proportionnel à la longue interruption du match après ce but.


Adiouma NDIAYE

Cet article a été ouvert 517 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial