Baba Tandian : «Gorgui Sy Dieng perd une bonne occasion de se taire»

jeudi 2 mars 2023 • 18962 lectures • 0 commentaires

Blog 11 mois Taille

Baba Tandian : «Gorgui Sy Dieng perd une bonne occasion de se taire»

Me citant dans son intervention à la TFM, je confirme qu'il est effectivement venu chez moi pour une visite de courtoisie. Mais je précise qu'on n'a jamais parlé de Babacar Ndiaye, ni de réconciliation. On s'était limité, en présence de mon beau-père avec qui il avait même pris une photo, à parler des errements de la Fédération et de l’incapacité de l’équipe actuelle. Sur la fameuse affaire du pain-thon, c’est Gorgui himself qui m’en avait parlé avec des photos à l'appui.

Ma position vis-à-vis de Babacar Ndiaye et de sa gestion ne variera pas et aucun compromis ne viendra l'altérer. Gorgui a déçu tout le monde avec sa sortie inopportune et mal calculée. En le faisant il a manqué de respect à ses coéquipiers d'abord. Il peut bien prendre la température des réseaux sociaux pour mesurer l’ampleur de sa bêtise et des dégâts qu'il a créés dans la Tanière. 


- S’il est vrai que son ami Derrick Rose est devenu l’équipementier de l’équipe nationale avec son entregent sur des conditions jusqu’à présent sombres et nébuleuses.


- S'il est vrai qu’il investit dans l’immobilier et se fait aider par Babacar Ndiaye en tant qu'avocat d’affaires, cela ne lui donne pas pour autant le droit de mettre ses intérêts individuels et individualistes au dessus de l’intérêt supérieur du basket en voulant créer une virginité pour Babacar Ndiaye, alors qu’il avait menacé de quitter le groupe lors de la mésaventure d’Istanbul, sans oublier ses récriminations contre la Fédération. 


On se rappelle qu'il avait même sorti un document confidentiel de reconnaissance  de dettes signée par la Fédération et le ministère des Sports. Une sortie qui avait provoqué, à l'époque, une vindicte populaire contre ces structures. 


Pour l'histoire, Gorgui a honoré sa première sélection sous mon magistère avec le coach «Adidas». C’est là que tout est parti. Il ne doit jamais l’oublier. Aujourd'hui, en voulant créer un contrefeu avec l’élimination des lions à la coupe du monde 2023, il s'est brûlé les doigts.


Son rôle n’est pas de prêter de l’argent à la Fédération, son rôle est de jouer et de respecter les conditions de regroupements et de compétitions, de toujours être disponible pour la sélection et non choisir les compétitions à jouer. Sadio Mané fait beaucoup d’actions sociales sans bruit et ne s’immisce jamais dans la vie de la Fédération malgré ses performances en club comme en sélection. 


Toi, Gorgui, aujourd'hui ami de Babacar Ndiaye, avais-tu besoin d’exposer l’État et la FSBB à travers la presse pour une histoire de 38 millions ? Avais-tu besoin de te taire quand un dirigeant de la FSBB, en l'occurrence le sieur Mandogal, se déshabillait devant les caméras pour quelques dollars ? Pourtant, c'est ce même Mandogal qui continue d'accompagner la sélection nationale. 


Le scandale de la gestion des fonds Covid qui a fini de ternir l’image du basket, parlons-en. Qu'est-ce qui explique ton mutisme par rapport à ce scandale toi, le «sauveur des malades» ? 


Babacar est le nullard personnifié que nous a imposé Serigne Mboup et qui peine à organiser un championnat avec un calendrier maîtrisé depuis 8 ans ; qui peine à organiser une cérémonie consacrée au roi et à la reine et qui est toujours dans des deals et de la manipulation. 


Maintenant, si tu veux un conseil, fais attention à ce monsieur, tous ceux qui se sont alliés à lui ont vu leurs projets sportifs s’écrouler. Et comme je te souhaite une très bonne suite de carrière....


Président Baba TANDIAN


 

Cet article a été ouvert 18962 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial