Abdoulaye Saydou Sow : «Beaucoup trop de litiges et de tapis verts et ce n'est pas une bonne chose»

jeudi 13 juin 2024 • 1656 lectures • 0 commentaires

Foot local 1 mois Taille

Abdoulaye Saydou Sow : «Beaucoup trop de litiges et de tapis verts et ce n\'est pas une bonne chose»

À Mbacké où il était hier mardi pour la finale du National 2, le président de la LFA, Abdoulaye Saydou Sow, est revenu sur la fin de saison des différents championnats de football sénégalais marqués par des litiges, singulièrement la saison du football amateur. Le 2ème vice-président de la FSF a également parlé des qualifications au Mondial 2026 notamment la 2ème place des Lions.

Aujourd'hui, vous avez assisté à la finale du National 2 entre Guelwaars de Fatick et AF Darou Salam de Dakar. Comment l’avez-vous trouvée ?
Nous avons eu une belle finale et tout le monde sait que l'équipe de Guelwaars a bien mérité sa victoire, même si l'équipe de l’Académie Darou Salam n'a pas démérité. Et c'est ça aussi la loi du football. En voyant ces deux équipes jouer, on sent qu'il y a un travail de fond qui a été fait, non seulement par les encadrements techniques mais aussi et surtout par les encadrements administratifs. C'est à retenir comme leçon et à persévérer. Pour que notre football reste au sommet de l'Afrique et du monde, il va falloir que la base continue à travailler.


Et quel regard portez-vous sur la saison du football amateur dans son ensemble ?
Permettez-moi tout d'abord de saluer l'esprit de sportivité qui a prévalu durant cette finale. Peut-être nous avons des regrets parce que la finale en National 1 devait se jouer aujourd'hui (mardi passé), mais pour des litiges, elle se jouera le 28 juin prochain. Je félicite tous ceux s’activent autour du football amateur. Aujourd'hui, le football amateur se joue sur toute l'étendue du territoire national et je crois que ça, c'est à l'actif de la population sénégalaise, à l'actif du Conseil d'administration de la Ligue de football amateur, mais aussi à l'actif des clubs et des Ligues régionales qui ont conjugué leurs efforts. 


Vous avez parlé du litige qui a retardé la finale du National 1. Justement, que pensez-vous de la fin de saison rendue compliquée par les PV en Ligue 1 ?
Il faut évaluer tout cela parce qu'il y a quelques années, quand nous créions le guichet à travers l'automatisation, la digitalisation de la licence, nous avions pensé que les recours étaient terminés, que les réserves étaient terminées. Mais, 5 ans après, nous voyons qu'en Ligue 1, en Ligue 2, en National 1, en National 2 et probablement en Régional, il y a beaucoup de litiges, beaucoup de tapis verts et cela n'est pas une bonne chose. Il va falloir évaluer le schéma que nous avons. L'évaluer avec tous les auteurs, avec tous ceux qui dirigent les organes juridictionnels pour que le résultat du terrain prévale. Maintenant, il faut que les équipes soient en règle. Il faut que chacun veille aussi sur la question de l'âge de nos joueurs. Il faut reconnaître qu’il y en a qui ont taillé, comme on dit. Il faut qu'on arrête ce taillage là. J'en ai récemment discuté avec le président Augustin Senghor qui s'est engagé à ce qu'une évaluation soit faite. Il faut que nous trouvions des solutions pour que ces contentieux nombreux soient limités. Bien entendu, dans tous les pays du monde, il y a des contentieux. Ils ne manqueront pas mais il faut qu'ils soient limités.


Votre club est le protagoniste indirect d’un contentieux entre l’AS Kolda et l’ASC Cambérène. Qu’est-ce que cela vous inspire ?
L'AS Kaffrine n'est pas impliquée. Il ne faut pas impliqué l'AS Kaffrine dans ce contentieux où elle n'est pas impliquée.


Après 4 journées en éliminatoires du Mondial 2026, le Sénégal est 2ème derrière le Soudan. Quelle appréciation en faites-vous ?
Nous sommes à la 4ème journée et n'oubliez pas qu'il y a 10 journées de championnat. Donc, ce n'est pas ceux qui sont les premiers au départ qui seront forcément les premiers à l'arrivée. Le plus important c'est d'être premier à l'arrivée et je suis sûr et convaincu que le Sénégal sera premier à l'arrivée.


Abdoulaye DIAGNE

Cet article a été ouvert 1656 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial