Aliou Badara Faty : «Représenter dignement le Sénégal dans cette Ligue des champions»

vendredi 9 septembre 2022 • 1060 lectures • 0 commentaires

Foot local 4 semaines Taille

Aliou Badara Faty : «Représenter dignement le Sénégal dans cette Ligue des champions»

Trouvé dans sa chambre d’hôtel, à Bamako, après la qualification des Lions locaux au prochain CHAN, Aliou Badara Faty a accordé un entretien à RECORD. Le gardien de but du Casa Sports, décisif, comme à l’aller dans cette rencontre retour face à la Guinée en stoppant un tir au but et en transformant celui qui qualifie le Sénégal, rêve de jouer la Coupe du monde après avoir été du groupe qui a remporté la CAN au Cameroun. Mais dans l'immédiat, Faty fait focus sur la Ligue africaine des champions.

Faty, après 11 ans et 4 éditions d’absence, le Sénégal renoue avec le Championnat d’Afrique des Nations. Quelles sont vos impressions après cette qualification ?


C’est une grande satisfaction. Après 11 ans d’absence, nous sommes parvenus à qualifier le Sénégal au CHAN. Nous rendons grâce à Dieu qui nous a permis de décrocher la qualification à cette compétition. Franchement, nous méritons cette qualification tant attendue, nous nous sommes battus jusqu’au bout pour la décrocher. Nous nous sommes bien préparés depuis trois mois. Nous avons même passé la fête de Tabaski en Afrique du Sud. Ce succès est le fruit de notre travail acharné.


Et quel sera, selon vous, l’objectif de l’équipe du Sénégal à ce CHAN l’année prochaine en Algérie ?


Notre objectif premier c’était de renouer le Sénégal avec la qualification au CHAN. Maintenant que cela est fait, nous allons bien rentrer chez nous et profiter de nos familles. Après, avec le sélectionneur et son staff, nous allons nous concerter pour voir. Ce qui est sûr, c’est que nous n’irons pas en Algérie pour faire de la figuration. Nous allons essayer d’aller le plus loin possible.


Cette qualification au CHAN vient s’ajouter à la victoire à la CAN, le doublé réalisé avec le Casa, 2022 est une année spéciale pour vous…


Dieu merci, l’année 2022 a enrichi mon palmarès. C’est le football, il y a des moments forts dans la carrière d’un joueur. J’ai été champion d’Afrique, champion du Sénégal et j’ai gagné deux fois la Coupe du Sénégal. Donc, c’est, pour moi, un immense plaisir et une grande fierté de remporter tous ces trophées en une année. Et j’espère que cela va continuer comme avec d’autres trophées en club comme en sélection. 


Faty, la Coupe du monde approche. Est-ce que vous pensez être sur la liste du sélectionneur ?


Mon souhait est de faire partie du groupe que l’entraîneur Aliou Cissé va appeler pour la Coupe du monde au Qatar. Jouer la Coupe du monde c’est un rêve d’enfant. Et tous les joueurs rêvent de cette compétition, la plus grande au monde. Ceux qui évoluent en Europe, en Afrique et même dans les autres championnats rêvent de ça. Après, j’ai eu la chance d’être champion d’Afrique avec le Sénégal. Maintenant, je vais continuer de travailler et d’être performant tout en espérant être parmi les joueurs qui seront appelés. Le dernier mot appartient à Aliou Cissé. 


Après une décennie sans compétition africaine, le Casa Sports sera en lice, dimanche. Comment comptez-vous vous y prendre contre la JS Kabylie ?


C’est vrai que nous sommes restés une décennie sans jouer une compétition africaine. Nous sortons d’une bonne saison, où nous avons réalisé le doublé coupe-championnat. Nous allons être ambitieux, positifs et concentrés. La manche aller est déjà prévue samedi prochain. Ce sera une rencontre très importante pour nous. Maintenant, je demande à tous les Sénégalais, particulièrement à nos supporters d’«Allez Casa», de venir nous pousser vers la victoire dans cette première manche que nous devrons bien gérer à domicile, dimanche, au stade Lat Dior.


Quelle sera l’ambition du Casa Sports dans cette Ligue africaine des champions ?


Nous sommes en préparation depuis plusieurs semaines. L’équipe a participé à un tournoi en Guinée. Après, pour le match de ce samedi déjà, il faudra être très concentrés du début à la fin. L’adversaire a l’habitude de jouer les grandes compétitions africaines, nous serons aptes à répondre. Ça sera un match très important pour nous. Nous devrons être concentrés et solidaires pour s’en sortir. Nous allons y aller pour aider le Casa Sports à atteindre son objectif dans cette compétition. Maintenant, il faudra forcément passer les préliminaires pour voir le reste. Nous voulons représenter dignement le Casa Sports mais aussi le Sénégal.


Vous avez fait une excellente saison. Avez-vous des contacts pour un éventuel transfert à l’étranger ?


Pour le moment, je me concentre sur mon travail, sur ce que je sais faire. Après, le reste, c’est au président Seydou Sané qui va s’en charger. On ne m’a rien dit, c’est peut-être qu’il ne veut pas me perturber. Je vais continuer le travail déjà entamé et essayé d’être encore performant.


Vous avez réputé spécialiste des tirs au but. On en a eu encore la preuve, vendredi contre la Guinée. Quelle est votre astuce ?


C’est juste le travail. Depuis tout petit, quand on faisait des tirs au but au quartier, je réussissais à arrêter plusieurs tentatives. C’est comme un don du Ciel. Après, pour un gardien de but moderne, il faut travailler tous les compartiments, dans le jeu, sur balle arrêtée,… Je travaille pour m’améliorer. C’est pourquoi je réussis toujours à la série de tirs au but. C’est d’ailleurs pourquoi j’ai pris le dernier tir. Même au Casa, c’est moi qui m’en charge.


Jules Arame MBENGUE, envoyé spécial à Bamako (Mali)

Cet article a été ouvert 1060 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial