CAN 2021 - El Hadji Diouf : « C’est aux joueurs de répondre présents sur le terrain »

samedi 15 janvier 2022 • 248 lectures • 0 commentaires

La Tanière 4 mois Taille

CAN 2021 - El Hadji Diouf : « C’est aux joueurs de répondre présents sur le terrain »

Ambassadeur des équipes nationales de football, El Hadji Ousseynou Diouf a analysé les débuts poussifs des Lions dans cette 33ème édition de la CAN 2021. Le double Ballon d’Or africain estime que l’équipe a les moyens d’aller jusqu’au bout mais qu’il faudra de la patience.

«Gagner, c'est dans le long terme. C'est vrai que le Sénégal a disputé deux matchs pour un seul but. Et cela est inattendu vu l'armada offensive qu'on détient. Mais ce nul va nous faire avancer. Après deux matchs, je suis très positif. Je sais que la route est encore longue mais on est presque qualifiés. On vient de parler avec les joueurs ; ce qui est important pour nous est de prendre la première place afin de rester à Tagidor Garden pour ne pas déplacer toute notre logistique», a déclaré l’ancien capitaine des Lions. 


Sur le jeu poussif des Lions, El Hadji Diouf pense que l’équipe va se bonifier au fil des matchs. «Il faut que les gens sachent que le Sénégal est toujours favori. Beaucoup d'équipes ont remporté la coupe d'Afrique sans être au top de leur forme dès les premiers tours. La route est encore longue. Les joueurs seront confiants car plus que le tournoi avance, plus qu'on va se mettre dedans».


Il renchérit : «En 2017, nous avions fini 1ers de notre groupe avec 7 points. Tout le monde nous voyait déjà championne d'Afrique. Aujourd'hui, je suis très confiant parce que les joueurs travaillent tranquillement. Il y a des gens qui se disent que le Sénégal n'est plus favori. C'est bien. Il revient aux joueurs de répondre présents sur le terrain et d'être prêts pour les huitièmes, les quarts, les demi-finales et la finale». 


Interpellé sur la programmation des matchs décriée vendredi par Sadio Mané, Dioufy a laissé entendre : «Je peux dire que c'est un faux débat. Une équipe comme le Sénégal qui ambitionne d'être championne d'Afrique ne doit nullement chercher des excuses en disant que c'est à 14h ou 10h. Nous devons rester sur la même dynamique qui est d’aller chercher la victoire. Il faut savoir qu'aussi la compétition n'est pas une course de vitesse mais une course de fond. Que les Sénégalais soient confiants». 


 


 


Mor Bassine NIANG, envoyé spécial à Bafoussam (Cameroun)

Cet article a été ouvert 248 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial