CHAN 2022 - Pape Bouna Thiaw : «Nous jouerons notre carte à fond»

samedi 21 janvier 2023 • 713 lectures • 0 commentaires

Foot local 2 semaines Taille

CHAN 2022 - Pape Bouna Thiaw : «Nous jouerons notre carte à fond»

Accompagné d’Elimane Oumar Cissé lors de cette conférence de presse d’avant-match. Le sélectionneur des Lions, Pape Bouna Thiaw, a affiché une grande sérénité pour répondre aux questions des journalistes sur la rencontre de ce dimanche face à la RD Congo.

Les penaltys manqués


«La question sur les penaltys, je savais qu’elle allait revenir. Nous restons focus sur nos objectifs, c’est déjà de sortir de la phase de groupe avec une qualification. Et voilà, nous sommes dans une position que je préfère à celle de la RD Congo. Peut-être même un match nul nous suffira, mais nous sommes là pour jouer à fond nos chances. L’histoire des pénaltys ? C’est un geste qui est pourtant notre fort. Je pense que dans tous les tournois auxquels nous avons participé, nous avons eu des penaltys ou bien nous sommes partis à des tirs au but où nous avons réussi tous nos penaltys. Dans cette compétition, nous en avons manqué deux et j’espère ce sera les derniers qu’on manquera. Je pense que c’est déjà bien d’obtenir des penaltys, cela veut dire que nous créons des occasions et des situations de ce genre».


L’état d’esprit face à la RDC


«Nous avons loupé notre match face à l’Ouganda. L’objectif, c’était de gagner ce match et de se qualifier tranquillement pour le second tour. Maintenant, c’est une chose qui n’a pas été faite. Aujourd’hui, nous savons que nous avons un match face à une grosse équipe de la RD Congo qui a l’habitude de cette compétition, qui l’a gagnée deux fois et qui a des joueurs d’expérience. Nous restons focus sur notre objectif et c’est la qualification pour le 2ème tour qui est importante pour nous».


Les absents Raymond et Libasse


«Raymond (Diémé Ndour, blessé) et Libasse (Ngom, suspendu) sont des joueurs importants dans notre équipe. Voilà, tous les joueurs sont importants, nul n’est indispensable. Je sais très bien que notre collectif prime toujours. C’est un travail collectif et même s’ils ne seront pas avec nous le terrain, Ils seront derrière nous, avec le cœur. Et je pense que c’est ce qui est dans le cœur qui est important. Quand je vois un joueur comme Raymond qui est là à l’entraînement même s’il sait qu’il ne va pas jouer, il aide ses partenaires. Libasse, quand il s’agit de faire le cobaye pour l’équipe qui va jouer… Je me dis que l’état d’esprit est intact et ce groupe a envie de faire quelque chose ensemble».


La pression face à la RD Congo


«Oui c’est sûr qu’il y a toujours une pression pour jouer un match de football. Après, voilà, il faut juste la transformer en pression positive, surtout que nous sommes mieux placés même si rien n’est joué. Nous allons jouer face à une équipe de la RDC qui est un grand nom de cette compétition. Mais nous sommes venus ici pour quelque chose et nous voulons l’obtenir. Nous jouerons notre carte à fond».


Des changements dans le groupe


«Je ne vais pas dévoiler comment nous allons faire dans cette rencontre. Laissons la surprise venir demain (dimanche). Je sais que nous nous préparons bien et je sais que ce match est une finale avant l’heure. Donc, nous allons le jouer à fond. Nous voulons faire quelque chose et vous allez voir que, demain, les gamins seront vraiment motivés pour quelque chose».


La stratégie et le climat


«Dès lors que l’on nous a donné le drapeau pour venir en Algérie, nous avons oublié tout ce qui est climat. Nous représentons notre pays et il est cher pour nous. Nous allons continuer à jouer notre jeu et jouer pour gagner. Nous l’avons toujours fait, après, nous verrons au fil du match ce que ça va donner. Tous les scénarios sont possibles dans ce genre de match. Nous allons bien organiser l’équipe sur le plan tactique». Les problèmes offensifs «Dans notre groupe, les deux buts, c’est nous qui les avons marqué. Malheureusement, l’un c’est contre notre camp, nous avons créé des pénaltys. Nous allons essayer de bonifier ce que nous faisons en essayant de marquer le plus de buts possible et pourquoi pas demain (dimanche). Et puis continuer dans cette compétition qui est un objectif pour nous».


Le discours à l’endroit des joueurs


«C’est une rencontre pour laquelle il faut beaucoup se concentrer et éviter surtout les erreurs individuelles. En général, c’est des matchs qui se jouent sur des détails. Nous ferons tout pour ne pas faire certaines erreurs et essayer de faire déjouer l’adversaire. Quand même la RD Congo est une équipe joueuse qui sait très bien manier le ballon et nous le savons. Nous les avons bien observés et je préfère m’arrêter là».


Jules Arame MBENGUE, envoyé spécial à Annaba 

Cet article a été ouvert 713 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial