Chrono : Le CHAN, un champ d'exclusion

samedi 7 janvier 2023 • 9765 lectures • 0 commentaires

Blog 1 mois Taille

Chrono : Le CHAN, un champ d'exclusion

Une nouvelle conquête s'annonce pour le football sénégalais en Algérie à compter du 13 janvier. Avec moins de vacarme peut-être mais tout aussi importante. Car ce CHAN se veut un miroir reflétant la valeur réelle des différents championnats. L'épreuve n'est ni import ni export mais c'est du produit africain brut sans grande valeur marchande mais avec du talent à l'état pur «made in Africa».

Cependant, le CHAN n'est toujours pas ce grand rassembleur des valeurs de tous les championnats africains. Dans sa formule actuelle, elle continue d'en écarter beaucoup. Notamment ces joueurs africains professionnels ne jouant pas au pays mais qui sont pourtant sur le continent. Ceux-là que le CHAN a presque transformés en «SDF». Snobés par les sélections A qui privilégient plutôt ceux évoluant en Europe et exclus par l'actuelle formule du CHAN. À l'heure de la professionnalisation de la presque totalité des championnats africains c'est une exclusion de tout ce beau monde de cette compétition. 


Ce sont souvent des valeurs sûres qui ne savent plus où donner de la tête et  à quelle compétition prétendre. Le problème a été souvent posé mais une solution n'est toujours pas trouvée à ce qui apparaît comme une exclusion volontaire et systématique de ces professionnels africains évoluant sur le continent. Le CHAN s'agrandit sans tenir compte de cette réalité et sans grande ouverture à tous les Africains d'Afrique. Il veut gagner en qualité en se passant d'une bonne partie de ses vrais talents. Ce n'est ni une façon de promouvoir les championnats africains ni un moyen de promouvoir une certaine intégration de toute l'Afrique du football à travers cette compétition. 


L'Europe par l'arrêt «Bosman» a pu s'affranchir de ce cloisonnement depuis des décennies mais l'Afrique reste encore dans un immobilisme qui porte un lourd préjudice à ses propres talents en leur fermant la porte au nez. Ils sont aujourd'hui des dizaines de footballeurs contraints à l'errance parce que quelque part les dirigeants ont fermé les yeux sur une vraie injustice.


Abdoulaye DABO 

Cet article a été ouvert 9765 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 8 févr.

lune   Il est 03:59   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Chrono : Revenants contre néophytes

654 lectures • 0 commentaires

Blog 1 semaine

Chrono : Le CHAN, un champ d'exclusion

9766 lectures • 0 commentaires

Blog 1 mois

Chrono : Une autorité technique charcutée

1696 lectures • 4 commentaires

Blog 1 mois

Qatar 2022 : Sadio in ou out, à Cissé de nous faire rêver

1639 lectures • 0 commentaires

Blog 2 mois

Chrono : Notre Salif

1576 lectures • 2 commentaires

Blog 3 mois

Je ne suis pas un DTN qui choisit ses Lions

941 lectures • 0 commentaires

Blog 3 mois

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial