Combine à Paris : La BAL «ressuscite» Senghor !

mercredi 18 janvier 2023 • 953 lectures • 0 commentaires

Basket 3 semaines Taille

Combine à Paris : La BAL «ressuscite» Senghor !

La Basketball Africa League (BAL) a organisé une fenêtre de recrutement, appelée «Combine BAL», le 15 et 16 janvier, à Paris. Cet évènement a mobilisé des sommités du basket mondial comme Dwyane Wade, Joakim Noah, Ian Mahinmi, Luol Deng, entre autres…

En effet, la capitale française n’a pas été choisie par hasard. La France regorge de basketteurs africains en Pro A, Pro B, N1 et N2. En plus, l’une des télévisions partenaires de la BAL, Canal Plus, est basée à Paris. Le président poète du Sénégal, Léopold Sédar Senghor disait :  «Enracinement et ouverture». 



Et la BAL veut montrer au reste du monde que l’Afrique est capable de se prendre en charge, d’avoir des initiatives, de créer des évènements et de construire une industrie autour du sport et du basket.
Le fait d’organise la «BAL Combine» à Paris n’enlève en rien l’africanité de la ligue, dirigée par un Sénégalais, Amadou Gallo Fall, regroupant des fils du continent toutes nationalités confondues, permettant aussi aux clubs locaux de s’affronter pendant 3 mois. 
La BAL est une aubaine pour l’Afrique au regard de ses retombées. Elle touche les secteurs du tourisme, de l’économie, de la culture, sans oublier le sport avec le dividendes que récoltent les clubs et les joueurs.
À Paris, il y avait 30 joueurs venus du monde entier. L’Afrique était représentée par le Sénégal, le Nigeria, le Niger, le Cameroun et la Guinée équatoriale. Ils étaient plus d’une dizaine de joueurs africains ou d’origines.  Les 12 clubs de la BAL ont un effectif de 13 joueurs, répartis ainsi 8 joueurs nationaux (natifs du pays d’origine du club), 1 joueur de la NBA Academy, 2 joueurs africains et 2 étrangers. Cela fait un total de 11 joueurs africains sur 13.



La BAL milite pour le renouveau du basket africain. Elle offre des opportunités à des milliers de jeunes de vivre leur passion tout en restant sur le continent.  On peut citer des joueurs comme Bamba Diallo, Thierno Ibrahima Niang, Ibrahima Thomas, Souleymane Diabaté, Carlos Morais et Childe Dundão qui prennent part aux joutes. 
Les compétitions de la BAL se tiennent sur le continent africain depuis 2021. La 3ème édition qui débute le 11 mars prochain au Sénégal promet d’autres innovations. Il y aura 38 matchs entre Dakar, Caire et Kigali, soit 3 mois de compétition. La BAL doit être même soutenue par les États car elle crée des emplois dans plusieurs domaines. 
Mor Bassine NIANG

Galerie photos

Cet article a été ouvert 953 fois.

Publié par

Mor Bassine Niang

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial