Congrès AIPS/Afrique et Gala 50 ans : l’ANPS table sur un budget de 75 millions

lundi 6 février 2023 • 1253 lectures • 2 commentaires

Omnisports 1 an Taille

Congrès AIPS/Afrique et Gala 50 ans : l’ANPS table sur un budget de 75 millions

L’Association nationale de la presse sportive (ANPS) a tenu une conférence de presse, hier lundi à la « Maison de la Presse » Babacar Touré. Le président Abdoulaye Thiam s’est prononcé sur le congrès de l’AIPS/Afrique et le gala du cinquantenaire de l’Association. C’est un budget prévisionnel de plus 75 millions qui devrait être mobilisé pour l’organisation de ces évènements.

À quelques jours de ces deux grands évènements, l’ANPS s'est dit prête à accueillir l’Afrique et le monde sportif international. Elle avance à grands pas dans l’organisation du gala du cinquantenaire. En effet, créée en 1970, l’ANPS devait fêter ses 50 ans en 2020. Mais le Covid-19 n’avait pas facilité l’organisation du gala. Après deux ans de pause, le gala des meilleurs sportifs reprend en mode standard, le samedi 25 février.
«On a décidé d’organiser un dîner de gala, cette année. L’ANPS a 50 ans depuis 2020. On n’a pas pu organiser la cérémonie à cause de la pandémie. Le gala de cette année se tiendra à la salle Évasion Marine du Terrou-Bi et sera animée par Youssou Ndour que nous remercions beaucoup. Il a fait d’énormes efforts pour animer cette fête du sport sénégalais et africain», confie Abdoulaye Thiam. 
Les meilleurs sportifs sénégalais des saisons 2020-2021 et 2021-2022 recevront leurs récompenses au cours de cette soirée. On peut citer Édouard Mendy, Jean-Louis Barthélémy Diouf, Doudou Sané, l’équipe nationale de Beach Soccer (2021 et 2022), Lamin Jarju, Sadio Mané, Eumeu Sène et Serigne Ndiaye 2. Des trophées spéciaux seront décernés à des dirigeants sportifs, d’anciens athlètes, des journalistes, entre autres légendes… 
Redorer le blason de l’AIPS/Afrique
Le Sénégal va accueillir du 23 au 25 février le congrès électif de l’AIPS/Afrique. Et le président de l’ANPS veut briguer la présidence en remplacement du Nigérian Mitchell Obi. «Ma candidature est d’abord portée par les confrères africains qui ont vu le travail remarquable de l’ANPS au niveau international. Notre association est présente partout et elle est très respectée. Le président Mitchell Obi a décidé de se retirer après 9 ans. L’élection va m’opposer avec Mourad Moutaouakil (Maroc). Il est déjà membre du Comité exécutif de l’AIPS monde. L’Afrique aura trois voix si je suis élu président, alors qu’une élection de Mourad diminuerait la représentativité africaine. Je serai au Maroc demain (aujourd’hui) pour discuter avec lui car il avait promis de retirer sa candidature à Rome. Ce sera l’occasion aussi d’échanger avec les autres confrères sur mon programme», explique M. Thiam. 
Le président de l’ANPS a exposé son programme pour l’AIPS/Afrique qui sera inscrit dans une démarche participative et inclusive. Le leadership féminin, la formation, la revivification des relations avec les instances sportives africaines et mondiales, seront au cœur du projet. 
La réussite de ces deux activités nécessite des moyens. «C’est un budget de plus de 75 millions. L’État a apporté son soutien et on attend les autres partenaires de l’ANPS», a conclu Abdoulaye Thiam. 
Mor Bassine NIANG

Cet article a été ouvert 1253 fois.

Publié par

Mor Bassine Niang

admin

2 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial