Différend avec Haayo des Agnams : Be Sport Academy prêt à saisir le TAS

jeudi 16 novembre 2023 • 1711 lectures • 0 commentaires

Foot local 8 mois Taille

Différend avec Haayo des Agnams : Be Sport Academy prêt à saisir le TAS

En conférence de presse, hier mercredi, Be Sport est revenu largement sur le différend avec Haayo des Agnams. Président du club, El Hadji Dieng, annonce avoir saisi le Comex de la FSF et n’exclut pas de porter le combat au Tribunal arbitral du sport (TAS).

Sur le terrain, Be Sport Academy a été juste épatant : 58 buts marqués en 18 matchs avec à la clé une montée en National 2. Mais le club a rattrapé par une affaire concernant un de ses joueurs, Mamadou Barry, qui a été prêté au Casa Sports. Cela a été à l’origine de la sanction qui leur est infligée, synonyme de montée pour l’ASC Haayo des Agnams de Matam. 
Le club a été débouté de son recours par la Commission de discipline et la Commission de de la FSF. Be Sport Academy a saisi le Comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football (FSF) dans un courrier en date du 15 novembre 2023. « On va aussi toucher la Commission de règlement des litiges avant d’aller au niveau international, avec le Tribunal arbitral du sport (TAS). On est dans notre droit, on ne va pas se laisser faire. Car cela risque d’être un précédent dangereux pour le football sénégalais », a confié le président du club, El Hadji Dieng. 
Il renchérit : «Il y a une certaine suspicion qui est en train de naître et ce n’est pas un avantage vu le contexte du Mondial U17 et de la CAN 2023 qui arrive. Ces problèmes qui surgissent ne vont pas dans le sens de faciliter les choses. C’est pourquoi nous avons demandé à la FSF de s’autosaisir et prendre le dossier en main. Étant donné que cela concerne la saison 2022-2023, on l’a fait jouer. Cela est le cas pour Africa Foot qui a fait jouer un joueur du Casa car la saison 2022-2023 n’était pas terminée». 
Selon lui, l’ASC Haayo des Agnams s’est appuyé sur une publication sur Facebook souhaitant la bienvenue à Mamadou Barry au Casa. «Cela ne devrait pas servir de preuve», tonne-t-il. 
Chargé de communication de Be Sport, Lamine Faty dénonce le mutisme du Casa : «Ne serait-ce que par devoir moral, ils devaient écrire un communiqué. D’où la réflexion pour savoir qui a signé cette licence. En tant que pays champion d’Afrique, on ne doit pas permettre certaines légèretés». 
Mor Bassine NIANG

Cet article a été ouvert 1711 fois.

Publié par

Mor Bassine Niang

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial