Fallou Kébé, président ASC Saloum : «Moustapha Seck m’a déçu»

mardi 27 septembre 2022 • 2207 lectures • 0 commentaires

Foot local 2 mois Taille

Fallou Kébé, président ASC Saloum : «Moustapha Seck m’a déçu»

Il dit «avoir appris par la presse le départ de (leur) entraîneur Moustapha Seck pour l’US Ouakam». Fallou Kébé, de son nom complet, El Hadji Falilou Kébé, se dit également «déçu». Il a donné les raisons dans cet entretien.

Président, pourquoi vous dites-vous déçu du départ de Moustapha Seck pour l’US Ouakam ?


Parce que j’avais, en ma qualité de président de l’ASC Saloum, signé avec Moustapha Seck un contrat de deux ans renouvelable à compter de la saison 2022/2023, avec une rémunération mensuelle que je me garderai de divulguer, quand bien même elle serait trop élevée pour un club amateur. Dans l’exécution de ce contrat, il avait bénéficié de six mois de rémunération avant le démarrage de la saison, acte pas très courant. Il était même prévu des indemnités de congé. Il avait été mis à sa disposition un logement dont la location était prise en charge par le club. Le club lui avait donné carte blanche pour le recrutement de joueurs et de tout le staff : entraîneur adjoints, entraîneur des gardiens, entraîneurs des autres catégories deux préparateurs physiques et deux membres du staff médical. Il avait la prérogative de fixer les rémunérations de chacun et d’effectuer l’achat du matériel, les jeux de maillots, tenues d’entraînement et de loisirs, ballons, etc., en lieu et place des instances régulières du club. Ces joueurs, non Kaolackois pour la plupart, bénéficiaient du gîte et du couvert, d’une couverture médicale par les soins du club, compte non tenu des rémunérations mensuelles qui n’ont souffert d’aucun retard jusqu’à la fin de la saison. Par rapport à ce  recrutement qu’il a eu à effectuer, aucune instance du club n’a montré sa désapprobation sur tel ou tel choix, dans la certitude qu’enfin le défi de la montée en Ligue 2 serait relevé.


Les résultats du club notamment en National 1 étaient-ils conformes à vos attentes ?


Les espoirs ont commencé à s’envoler devant les résultats enregistrés au fur et à mesure que les compétitions se poursuivaient et surtout devant l’impossibilité de l’équipe de s’imposer face à ses adversaires, fussent-ils faibles. À deux journées de la fin du championnat et malgré tant d’efforts et de sacrifices consentis, l’ASC Saloum faisait partie des clubs relégables  en division inférieure. Face à ces résultats peu reluisants, nous nous étions mobilisés autour de lui, l’avions soutenu moralement pour la survie de notre équipe dont l’ambition première était la montée.


Quelle posture était la vôtre après cette saison plutôt décevante ?


Malgré ces déceptions nous avions espéré, avec lui, redémarrer sur de nouvelles bases surtout pour respecter les clauses du contrat d’une durée de  deux ans signé. Il avait même effectué devant la Section Football du club le bilan technique de la saison et donné des recommandations pour celle qui s’annonce. Il est alors aisé de comprendre la déception et l’amertume ressenties par tous les Kaolackois d’apprendre, au même titre que tout le monde, que cet entraineur en qui nous avions confiance, à qui nous avions donné toutes les prérogatives et cédé à tous les caprices, avec qui nous avions signé un contrat de deux ans, venait de nous quitter sur la pointe des pieds. On aurait compris que la séparation se fît à l’amiable pour la préservation des intérêts de chacune des parties.


Adiouma NDIAYE

Cet article a été ouvert 2207 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial