Ibrahima Sonko, ancien Lion : «J’ai peur pour Cissé qu’il parte sur un échec»

dimanche 18 février 2024 • 5984 lectures • 0 commentaires

La Tanière 2 mois Taille

Ibrahima Sonko, ancien Lion : «J’ai peur pour Cissé qu’il parte sur un échec»

Ancien défenseur central passé par Saint-Étienne et Grenoble 38 en France ainsi que de Brentford, Reading et Hull City en Angleterre, Ibrahima Sonko a également porté le maillot de l’équipe nationale du Sénégal (4 sélections, 1 but). L’ancien Lion, venu sur le tard dans la Tanière (à 27 ans en 2008), s’est entretenu en exclusivité avec RECORD.

Ibrahima, donnez-nous un peu de vos nouvelles…
Je me porte bien Alhamdoulilah. Je suis en train de profiter de la vie, après plusieurs années dans le football. Et je crois que c’est ce qui a de plus important.
Concrètement, que devient Ibrahima Sonko ?
Ibrahima Sonko est à la recherche de son après-foot. La fin de carrière est compliquée dans le sens où on ne sait pas quoi faire de nos jours. On ne sait pas trop dans quoi se lancer et obtenir la même satisfaction qu’on a obtenue sur les terrains d’entraînement ou durant les matches. 
Vous êtes tout de même agent de joueur. Pourquoi ce choix après votre carrière de footballeur ?
Effectivement, je suis conseiller de certains joueurs. Je préfère ce terme de «conseiller» à celui d’«agent de joueur». Ce n'est pas mon premier choix de carrière, après le foot. Mais c'était la chose la plus simple à faire, le temps de passer mes diplômes d’entraîneur. Mais cela me plaît, je reste dans mon monde de cette manière.
Et comment cela se passe avec l’agence que vous avez mise en place ?
L'agence se porte bien, on essaie d’avancer et de gérer. On ne travaille pas dans la quantité mais plus dans la qualité, mes collaborateurs peuvent en témoigner. On essaie vraiment de ne pas entasser les joueurs pour mieux s’occuper, individuellement, de ceux avec qui on est. 
Quels sont les joueurs sénégalais dont vous gérez la carrière ?
Je n'aime pas parler de mes joueurs, cela relève de la confidentialité. Mais, eux, ils peuvent parler de l’agence, s'ils le désirent. L’adage dit «pour vivre heureux, vivons cachés», et je vis comme ça. Je ne cherche aucune publicité ou autre. Je fais mon taf (travail) et j'espère que mes joueurs en sont contents. 
Quel regard portez-vous sur le football sénégalais dans son ensemble ?
Je suis passionné par le championnat sénégalais. Quand je suis à Dakar, je pars souvent voir les matchs dans les stades. Et je suis constamment à la recherche de jeunes talents au Sénégal. J’ai mes collaborateurs dans le pays qui m’aident beaucoup dans ma démarche car je ne suis pas au Sénégal tout le temps. J’ai quand même besoin d'avoir les yeux sur terre. Heureusement que le pays s'est beaucoup amélioré dans la diffusion des matchs, notamment sur le net. Mais ce qu'on voit doit, avant tout, être confirmé par les experts sur place. 
Pouvez-vous revenir un peu sur votre carrière de footballeur ?
Je pense que c’est une assez belle carrière. J’ai atteint le top, ce que tous les joueurs aimeraient faire, un jour. J’ai joué en Premier League, j’ai gagné des trophées, j’ai joué pour mon pays et  j’ai beaucoup voyagé (rires). Il y a des choses que j’aurais aimé qu'elles soient meilleures mais je ne peux pas me plaindre. 
Que retenez-vous de votre passage en équipe nationale du Sénégal ?
Beaucoup de bonheur d’avoir connu l’équipe nationale. Et ça malgré les galères vécues. Je garde vraiment de très bons souvenirs de mon passage en équipe nationale. 
Et quels sont les souvenirs les plus marquants que vous avez de la sélection ?
L'ambiance avec les frères est une chose inoubliable. Le Sénégal est vraiment le pays de la Téranga. C’est des moments inoubliables 
Parlons de l’actualité de la sélection qui a été éliminée en 8èmes de finale de la CAN. Quelle analyse faites-vous de cette élimination ?
On a été très bons durant la phase de poule mais un manque d’humilité en 8ème de finale nous a coûté le match contre les Ivoiriens. La suite, on la connaît tous. Je ne reconnaissais pas notre équipe. Il y avait une arrogance qui se dégageait des visages de certains qui n'était pas compréhensible. Oui on a une meilleure équipe que la Côte d’Ivoire mais je n’ai pas compris l’arrogance sur le terrain ni d’ailleurs la tactique que l’on a adoptée. Alors que normalement on ne joue pas comme ça. Bon, bref, on est très déçu de ce match. 
Selon vous, qu'est-ce qui a manqué au Sénégal durant cette CAN ?
Rien ne nous a manqué. Passer la poule de cette manière avec trois victoires de rang et marquer tôt en 8èmes de finale… (il souffle) Je pense que c’est le manque d’humilité qui nous a coûté cher. On aurait pris le rouge sur le tacle de Sadio, on aurait changé certaines choses tactiquement et on serait passé. Bon, après, c’est le foot, on va toujours apprendre de cela et refaire le tout. Mais, on a une superbe équipe et on doit en profiter pendant qu’elle est là.
Certains comme l’ancien international Alassane Ndour pensent que Aliou Cissé doit quitter le banc des Lions. Partagez-vous cet avis ?
Je pense qu’il (Aliou Cissé) serait bien pour lui de faire une pause, de revoir les choses. Il nous a fait beaucoup de bien et nous a permis de gagner la CAN, de vivre des bons moments en Coupe du monde, à deux reprises. Mais j’ai peur pour sa legacy (héritage). S'il décide de rester, il sera dans l'obligation de faire de nouveau quelque chose de grandiose. Pas seulement de nous qualifier pour la prochaine CAN ou la Coupe du monde car je pense qu’avec le niveau notre équipe n’importe quel entraîneur d’un niveau correct peut le faire. On sera plus demandeur si c’est lui qui est en poste. Je serais triste qu’il parte sur un échec.
Et pourquoi lui demanderait-on plus qu’il n’en a déjà fait ? 
Eh bien parce qu’il est là depuis longtemps et connaît la maison par cœur. Donc, en cas d’échec, les gens auront plus à dire aussi. Je sais qu’il ne se soucie pas de ça et que mentalement il peut gérer. Mais, je  serais triste de voir une triste fin alors qu’il nous a  fait rêver. Mais bon cela reste son choix. Qui on est pour pouvoir le juger ?
Jules Arame MBENGUE 

Cet article a été ouvert 5984 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial