Cet article a été publié dans le journal LOBS

L'émigré s’oppose à ses sacrifices, le charlatan l’assomme avec une pierre et simule la folie

samedi 4 décembre 2021 • 1990 lectures • 3 commentaires

Faits-Divers 1 mois Taille

L\'émigré s’oppose à ses sacrifices, le charlatan l’assomme avec une pierre et simule la folie

Après les trois charlatans dénoncés par les populations à l'Unité 10 des Parcelles Assainies et qui ont été cueillis par les gendarmes, voilà qu'un autre s'est signalé au quartier Aladji Pathé, après avoir assommé son logeur, un émigré qui s'est opposé aux sacrifices. Le charlatan qui a tenté de simuler la folie a été cueilli manu militari et conduit à la brigade de gendarmerie de Keur-Massar. 

"Je regrette très fort d'avoir loué une chambre à cet individu, j'ignorais qu'il était charlatan..." confie M. Sané, lorsqu'il débarque essoufflé à la gendarmerie de Keur-Massar. Un certificat médical en main, d'une durée d'incapacité de 15 jours, il porte une enflure sur la tête causée par une grosse pierre dont s'est servi son locataire, un charlatan du nom de Moussa Coulibaly pour l'assommer. A la fin de la déposition de M. Sané, mission a été donnée à une équipe de la gendarmerie d'aller à la recherche du charlatan pour le cueillir et l'acheminer à la brigade de gendarmerie de Keur-Massar.
Cette affaire qui a atterri à la gendarmerie de Keur-Massar a démarré il y a plusieurs semaines.  Émigré sénégalais établi en Espagne, M. Sané a réussi, à force d'économies, à amasser une fortune qui lui a permis d'acheter un terrain au quartier Aladji Pathé de Keur-Massar sur lequel il a construit une belle bâtisse. Ne pouvant occuper toutes les chambres avec sa famille et surtout pour laisser de la compagnie à ses enfants, l'émigré a alors décidé de mettre en location quelques chambres. C'est ainsi qu'un jour, lorsque l'individu du nom de Moussa Coulibaly, désireux de louer une chambre, s'est présenté à lui, M. Sané l'a accueilli à bras ouverts, avant de lui faire visiter les chambres mises en location. Au bout de quelques minutes de discussions, un accord est vite trouvé et Moussa Coulibaly a alors attendu la nuit pour amener ses bagages et aménager. Il était loin de se douter qu'il venait d'accueillir dans sa maison, un individu douteux, adepte de pratiques mystiques, qui allait perturber la quiétude de la maison et du quartier. En effet, deux jours seulement après son installation, Moussa Coulibaly se signale et dévoile son véritable visage. En transe, il s'adonne à des sacrifices dans la maison accompagnés d'incantations mystiques amplifiées par un haut-parleur qu'il a installé dans la cour de la maison. Des sacrifices de jour comme de nuit qui finissent par indisposer le logeur et les autres habitants du quartier. "C'était un véritable tapage, une pollution sonore que personne ne pouvait contenir", témoigne l'émigré. Et lorsqu'un jour, il en parle au charlatan, ce dernier en transe, l'abreuve d'injures, menace son intégrité physique avant de lui jeter une grosse pierre à la tête. «La violence du coup était telle que l'émigré est tombé dans les vapes», confie un témoin des faits. Qui ajoute : «Il était agité et tout son corps tremblait au point qu'il pouvait tuer sans s'en apercevoir.» Sonné, l'émigré est évacué à l'hôpital de Keur-Massar où il a repris ses esprits.
Arrêté, le charlatan a tenté de diluer sa responsabilité dans des propos décousus, feignant de ne jouir de toutes ses facultés mentales. «J'ignore pourquoi je suis là. J'ai juste rencontré une dame qui m'a insulté, sans hésiter, je l'ai giflée, elle s'est effondrée et des gens m'ont interpellé», débite-t-il, sans convaincre les enquêteurs de la gendarmerie de Keur-Massar qui l’ont placé en garde à vue, avant son déferrement hier vendredi pour coups et blessures volontaires
ALASSANE HANNE

Cet article a été ouvert 1990 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

3 Commentaires

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 17 janv.

lune   Il est 03:44   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

La Une de Record (Lundi 17 Janvier 2022)

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial