Lamine Camara : « La RS Berkane, le tremplin idéal pour un joueur apprenant le professionnalisme »

jeudi 19 mai 2022 • 1096 lectures • 0 commentaires

Foot Inter 1 mois Taille

Lamine Camara : « La RS Berkane, le tremplin idéal pour un joueur apprenant le professionnalisme »

Le milieu de terrain sénégalais, Mamadou Lamine Camara, meilleur joueur du tournoi U20 de qualification de la zone ouest A tenu en décembre 2020 à Thiès (ouest du Sénégal), fait son apprentissage du professionnalisme à la RS Berkane (Maroc). C'est avec ce club qu'il s’apprête à jouer la finale de la Coupe de la Confédération CAF TotalEnergies 2022 contre Orlando Pirates d’Afrique du Sud. Le jeune footballeur fait le bilan de sa première saison à l’étranger et ses attentes dans le football.

Pour votre première saison au niveau professionnel, vous allez jouer vendredi une finale continentale, votre commentaire ?
Je ne pouvais mieux rêver pour ma première saison d’apprentissage d’évoluer dans un club comme la RS Berkane (Maroc). Aussi bien en club que dans cette Ligue (Maroc), j’apprends le niveau d’exigence du professionnalisme. Les infrastructures et la qualité des ressources humaines, tout concourt à tirer le jeune apprenant que je suis vers le haut. Et si au début, c’était difficile pour un footballeur venant du monde amateur comme moi, mais après j’ai pris le pli et j’ai pu jouer 17 matchs toutes compétitions confondues dont cinq en Coupe de la CAF. D’ailleurs, j’étais titulaire lors de la demi-finale aller à Lubumbashi contre le TP Mazembe.
Concrètement, qu’avez-vous appris à la RS Berkane que vous ne saviez pas à l’AF Darou Salam au Sénégal ?


Sur la gestion des entraînements, c’est vraiment top. J’ai eu la chance de tomber sur un entraîneur de très haut niveau (Florent Ibenge) arrivé quasiment en même temps que moi. C’est vraiment un grand technicien qui aide le joueur à travailler et à progresser techniquement et tactiquement. Et sur le terrain, il y a une équipe avec beaucoup d’internationaux qui ont l’habitude d’évoluer au très haut niveau comme le Burkinabé Issoufou Dayo qui a été demi-finaliste de la CAN TotalEnergies 2021 jouée au Cameroun. Franchement, je suis tombé dans l’endroit idéal pour progresser.
Quelles sont vos ambitions dans ce club ?


En premier gagner cette compétition, la coupe de la Confédération. Une finale ne se joue pas, elle se gagne et nous allons mettre tous les atouts de notre côté pour remporter ce trophée. Nous aurons en face une belle équipe, un grand nom du football africain, Orlando Pirates, l’avantage, ce sera une équipe qui joue au ballon. Et aussi, ce sera sur un terrain neutre. La meilleure équipe va gagner et nous avons la chance d’avoir dans notre groupe des joueurs ayant cette expérience. C’est ma première expérience internationale, ce serait magnifique de la boucler par un titre continental.
Vous évoluez dans un club avec des internationaux et un technicien, ancien sélectionneur national, comment avez-vous vécu le sacre historique du Sénégal ?


Indescriptible. Tous les footballeurs sénégalais avaient hâte de voir cette étoile accrochée à notre maillot national. Et maintenant que c’est fait, ce sera la porte ouverte à d’autres sacres inchallah. Vous ne pouvez pas mesurer toute ma fierté après ce sacre. Des coéquipiers étaient très contents pour moi et beaucoup de Marocains étaient à fond derrière nous en raison des relations historiques entre nos deux pays. Maintenant que le premier sacre est fait, je suis convaincu que le reste viendra et je vais travailler pour faire partie de la génération qui va gagner d’autres titres. Et après avoir joué avec les U17 et les U20, je pense naturellement aux A. J’ai signé cinq ans avec la RS Berkane avec l’ambition de viser plus haut. Pour l’instant tout se passe bien.

Cet article a été ouvert 1096 fois.

Publié par

Mor Bassine Niang

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial