Arrive bientôt !

Dès que des articles seront publiés, vous pourrez accéder à votre magazine en ligne.

Cet article a été publié dans le journal LOBS

Le redoutable gang du caïd «Mbeut» débusqué dans son Qg à Mbeubeuss

mardi 23 février 2021 • 608 lectures • 0 commentaires

Faits-Divers 1 semaine Taille

Le redoutable gang du caïd «Mbeut» débusqué dans son Qg à Mbeubeuss

Bonne nouvelle pour les habitants de Keur Massar, Malika, Mbeubeuss et environs. Le redouté gang armé, constitué de repris de justice et dirigé par le caïd Pape Sarr alias Mbeut, a été démantelé samedi dernier.

Munis d’un arsenal varié d’armes blanches, ils agressaient à l’aube et aux heures du couvre-feu. Avec à sa tête le caïd Pape Sarr alias Mbeut, le gang en question usait de subtilité et d’une grande mobilité pour échapper aux pièges et descentes des gendarmes de la Brigade de Keur Massar à leurs trousses. 


Après avoir quasiment transformé cette partie de la banlieue en zone interlope, Mbeut et trois de ses lieutenants sont tombés samedi dernier. Les hommes du Commandant Abdou Aziz Kandji qui les ont débusqué de leur Qg à Mbeubeuss, sont aux trousses de deux maillons du gang, en cavale.
Le démantèlement de cette association de repris de justice, multirécidivistes, est le fruit de l’exploitation d’un renseignement des éléments de l’ombre de la Brigade de Keur Massar qui venaient de localiser le cerveau dudit gang, Mbeut, dans un bar niché à Mbeubeuss. Le Major Kandji met en branle ses éléments opérationnels pour une descente inopinée à la décharge, samedi dernier, vers 16 heures. A la faveur de l’effet de surprise, les pandores vont cerner et maîtriser Mbeut qui levait le coude tranquillement. Menotté, il est précipité dans le panier à salade, direction, la Brigade de Keur Massar. Soumis au feu roulant des questions des enquêteurs, Mbeut va finir par craquer. Il balance ses acolytes et accepte, quelques heures plus tard, d’accompagner les gendarmes dans son Qg, sis au détour d’un chemin tortueux du quartier Baol de Mbeubeuss. Une fois de plus, les pandores procèdent à une descente discrète dans l’enceinte dudit Qg. Trois acolytes de Mbeut y sont surpris, tirant rageusement sur des joints de chanvre. Il s’agit des nommés Ablaye Bâ, Seydou Sy, Bounama Diassé. Plus alertes, deux maillons du gang : Géant et Bip, parviendront à fondre dans la nature. La perquisition effectuée sur les lieux conduit à la découverte d’un (1) Kg de chanvre indien, ainsi qu’un lot de cornets conditionnés. Ce n’est pas tout. Un arsenal composé de coupe-coupe, poignards, couteaux, arrache-clous, ciseaux, pilon, gourdin, un scooter «dépiécé»… sont saisis par les gendarmes. Mbeut, Ablaye, Seydou et Bounama sont conduits à la brigade pour continuation d’enquête.  
Entendus, Mbeut et sa clique dévoilent leur modus opérandi, avouant qu’ils opéraient généralement à l’aube vers 6 heures du matin, coïncidant avec la levée du couvre-feu. Parfois, confessent-ils, ils opéraient à des heures de crime entre les quartiers Case-bi de Keur Massar, Soufou Montagne, Mbeubeuss… Dans la foulée, ils ont avoué l’agression au quartier d’un Lieutenant de l’Armée, d’une violence inouïe contre une dame à qui, ils ont coupé une oreille… Après avoir placé en garde à vue Mbeut (élargi de prison il y a quelques mois) et ses trois acolytes, les hommes du Major Abdou A. Kandji sont aux trousses de deux fugitifs, Géant et Bip. 
Abdoulaye DIEDHIOU

Cet article a été ouvert 608 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 3 mars

lune   Il est 05:28   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial