Cet article a été publié dans le journal LOBS

Les détails du réquisitoire du Procureur contre Kilifeu, Simon, Thier et X

mercredi 15 septembre 2021 • 425 lectures • 0 commentaires

Faits-Divers 1 semaine Taille

Les détails du réquisitoire du Procureur contre Kilifeu, Simon, Thier et X

Si le juge du 2e cabinet du palais de justice de Dakar suit le réquisitoire introductif du procureur de la République, les rappeurs et activistes Kilifeu et Simon seront placés sous mandat de dépôt. Mais le filmeur du rappeur, Thierno Amadou Diallo, est aussi poursuivi. Ainsi qu’une personne non identifiée c’est-à-dire X.

Les carrières des rappeurs Landing Mbissane Seck dit Kilifeu et Simon Niaga Kouka dit Simon s’écrivent en pointillés. Les deux activistes risquent d’observer une suspension forcée, le temps de s’échapper des mailles de la justice. Et si le juge d’instruction du deuxième cabinet suit le réquisitoire du procureur de la République, les choses vont se compliquer davantage pour les deux membres de «Y’en a marre». Surtout pour les infractions visées. Dans le réquisitoire introductif, le procureur de la République a, en plus de demander l’ouverture d’une information judiciaire sur l’affaire de trafic de visas et de passeports diplomatiques, décidé de poursuivre Thierno Amadou Diallo dit Thier qui a filmé Kilifeu se faisant remettre de l’argent et promettant des visas et passeports diplomatiques. Mais aussi X, une personne non encore identifiée. 
Pour Landing Mbissane Seck dit Kilifa, le procureur de la République vise les infractions d’association de malfaiteurs, corruption, tentative de faux dans un document administratif, tentative de trafic de migrants. Les délits d’association de malfaiteurs, tentative de trafic de migrants et complicité d’usage de faux ont été retenus contre Simon. Cependant, Thierno Diallo a plus de soucis à se faire. En plus de sa condamnation de 2 mois qu’il purge pour vol, le maître des poursuites lui reproche les infractions d’association de malfaiteurs, complicité de corruption, complicité de tentative de faux, usage de faux dans un document administratif et complicité de trafic de migrants. Les mêmes infractions retenues contre Kilifeu, d’association de malfaiteurs, corruption, tentative de faux dans un document administratif, tentative de trafic de migrants, sont celles pour lesquelles X est poursuivi.  Déférés avant-hier, les deux rappeurs n’ont pas fait face au juge d’instruction. En fait, le magistrat instructeur du deuxième cabinet a reporté les auditions à ce mercredi (aujourd’hui) pour s’imprégner du dossier. 
Kilifeu et Simon ont été interpelés par la Dic, suite à la vidéo montrant Kilifeu promettre des visas et passeports à son ami Thier. Auditionné, Kilifeu a déclaré qu’il ne se souvient plus de ses intermédiaires dans les procédures d’obtention de visas ou de passeports. Etant détenu pour une affaire de cambriolage au moment de la diffusion de la vidéo, Thier a été extrait de sa cellule. Il a enfoncé Kilifeu et Simon. Thierno Amadou Diallo a expliqué aux enquêteurs que Kilifeu lui avait promis des passeports, moyennant 4,5 millions de FCfa. Kilifeu a reconnu l’avoir aidé dans une démarche de passeports et de visas pour des proches. Aussi, Thier a mouillé Simon, disant aux enquêteurs qu’il lui louait son passeport français à 2 ou 3 millions de FCfa par le biais de Thiat. Simon a contesté ces propos. Mais, il a reconnu avoir remis son passeport à Thier à titre de gage après un prêt de 2 millions de FCfa. Cheikh Oumar Cyril Touré dit Thiat du mouvement «Y’en a marre» a été entendu dans le cadre de cette enquête pour situer sa part de responsabilité. Et, il s’est lavé à grande eau. Ne trouvant pas d’indices l’impliquant, les enquêteurs l’ont libéré. Sur requête de la Dic, la police italienne est entrée dans la danse en informant aux flics que Thierno Amadou Diallo a été arrêté durant l’année 2014, au cours d’un séjour en terre italienne avec un ancien passeport de Simon Kouka. Thier avait alors été rapatrié à Dakar. 


Les rappeurs et leur ami risquent jusqu’à 10 ans de prison


Si le juge d’instruction du deuxième cabinet suit le procureur de la République dans sa dynamique de poursuivre à charge les mis en cause, Landing Mbessane Seck dit Kilifeu, Simon Niaga Kouka dit Simon et Thierno Amadou Diallo dit Thier risquent de croupir longtemps en prison. Surtout, si leur culpabilité est établie par une juridiction de jugement. En effet, le procureur de la République vise les infractions d’association de malfaiteurs, corruption, tentative de faux dans un document administratif, tentative de trafic de migrants, complicité de corruption, complicité de tentative de faux, usage de faux document administratif et complicité de trafic de migrants, tentative de trafic de migrants et complicité d'usage de faux. Pour la corruption, la peine maximale prévue est de 10 ans. C’est l’article 161 du Code pénal qui le prévoit. «Quiconque, pour obtenir, soit l'accomplissement ou l'abstention d'un acte, soit une des faveurs ou avantages prévus aux articles 159 et 160, aura usé des voies de fait ou menaces, des promesses, offres, dons ou présents, ou cédé à des sollicitations tendant à la corruption, même s'il n'en a pas pris l'initiative, sera, que la contrainte ou la corruption ait ou non produit son effet, puni des mêmes peines (de 2 à 10 ans à l’article 159 du même code) que celles prévues auxdits articles contre la personne corrompue». Pour le trafic de personnes, c’est la loi sur le trafic de migrants qui le prévoit et le punit. L’article 4 de ladite loi, visée par le procureur de la République dispose : «Est punie de 5 à 10 ans d’emprisonnement et d’une amende de 1 000 000 à 5 000 000 la migration clandestine organisée par terre, mer ou air, que le territoire national serve de zone d’origine, de transit ou de destination.» Ce qui fait que si après l’instruction, la juridiction de jugement qui hériterait de cette affaire déclare Kilifeu, Simon, Thier… coupables, ils peuvent être condamnés jusqu’à 10 ans. 
DOUDOU DIOP

Cet article a été ouvert 425 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 23 sept.

lune   Il est 15:24   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

La Une de Record (Jeudi 24 septembre)

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial