Lutte : Diak’s et Gaston, la «guerre de la date» lancée

mardi 5 octobre 2021 • 287 lectures • 0 commentaires

Arènes 1 semaine Taille

Lutte : Diak’s et Gaston, la «guerre de la date» lancée

Dans le monde du business, il n’y a pas de sentiments, il n’y a que des intérêts. Et c’est ce qu’on voit entre Gaston Mbengue et Mamadou Diakhaté dit Diak’s. Les deux promoteurs se disputent la date du 1er janvier 2022 pour dérouler leur événement à l’Arène nationale.

Le week-end passé, Gaston Mbengue avait réagi dans les colonnes de RECORD pour annoncer le report du combat entre Balla Gaye 2 et Bombardier au 1er janvier 2022. Ce report était dû à des «raisons humanitaires» avait expliqué le Don King. Pour Gaston, le père de Balla Gaye 2 ayant rendu l’âme début septembre, il n’aurait pas été bienséant de faire lutter le Lion de Guédiawaye deux mois seulement, après le décès de son papa. Ainsi, il avait jugé nécessaire de saisir le CNG pour solliciter ce report au 1er janvier 2022 à l’Arène nationale.


Après cette annonce, Mamadou Diakhaté dit Diak’s s’est senti menacé. Parce que, argue-t-il, c’est lui, en premier qui avait réservé cette date du 1er janvier 2022 pour dérouler son gala à l’arène nationale. «Le 1er janvier 2022 est à moi, car je suis le premier à formuler ma demande pour organiser mon gala de lutte simple à l’Arène nationale avec une mise de 11 millions FCFA. Il n’est pas question que cela se passe autrement, je ne céderai pas», a fait savoir le promoteur dans les colonnes de Sunu Lamb. Donc, il y a clairement télescopage entre les deux promoteurs pour une même date et un même lieu.


Le CNG attendu pour trancher


Gaston Mbengue avait prévu le 7 novembre 2021 pour dérouler le combat Balla Gaye 2-Bombnardier à l’Arène nationale. Mais, suite au décès de Double Less, il a été saisi par les proches de Balla Gaye 2 pour décaler la date du combat et leur permettre de faire le deuil de leur père. Comprenant la situation, Gaston Mbengue a accepté l’idée de reporter le combat pour le 1er janvier 2022. Et il a saisi le CNG pour valider cela. Diak’s, qui indique être le propriétaire de cette date, aurait également saisi le CNG pour la réservation de cette journée. Donc, c’est au tour de Bira Sène d’arbitrer. Le CNG, seul habilité à prendre une décision définitive dans ce différend, est attendu pour trancher en faveur de Gaston ou de Diak’s.


Assane Walo GUEYE

Cet article a été ouvert 287 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 19 oct.

lune   Il est 02:10   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Un autre phénomène est né à Diamaguène

1403 lectures • 0 commentaires

Arènes 4 jours

Lutte : Diak’s et Gaston, la «guerre de la date» lancée

288 lectures • 0 commentaires

Arènes 1 semaine

Bira Sène brandit 13 mesures pour ordonner l’arène

278 lectures • 0 commentaires

Arènes 4 semaines

MMA : le combat Bombardier - Lebanner reporté

381 lectures • 0 commentaires

Arènes 1 mois

Eumeu Sène : «Père Double Less me donnait les mêmes conseils qu’à Balla Gaye 2»

335 lectures • 0 commentaires

Arènes 1 mois

Nécrologie : Double Less tire sa révérence

183 lectures • 0 commentaires

Arènes 1 mois

La Une de Record (Lundi 18 Octobre)

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial