Arrive bientôt !

Dès que des articles seront publiés, vous pourrez accéder à votre magazine en ligne.

Cet article a été publié dans le journal IGFM

dimanche 22 novembre 2020 • 1370 lectures • 4 commentaires

Macky-Idy : Boubacar Camara prédit un clash imminent

Politique 4 jours Taille

Macky-Idy :  Boubacar Camara prédit un clash imminent

IGFM - La guerre va bientôt avoir lieu entre Idrissa Seck et Macky Sall. C'est du moins la conviction de Boubacar Camara. Invité ce dimanche du "Grand Jury" de la Rfm, le leader du Parti pour la Construction et la Solidarité (Pcs) soutient que rien ne peut justifier cette alliance.

La nomination d'Idrissa Seck à la tête du Conseil économique, social et environnemental (Cese) a été la principale surprise de la nouvelle configuration de l'équipe de Macky Sall. Un choix qui continue de faire couler beaucoup d'encre et de salive. "Il (le chef de l'Etat, ndlr) a pêché un gros poisson, c'est un espadon. Je vous le pronostique, la guerre va bientôt s'ouvrir entre Idrissa Seck et Macky Sall. Qu'est-ce qui peut justifier cette alliance? Qu'est-ce qui a pu justifier qu'Idrissa Seck accepte cette alliance malgré toutes ses déclarations, malgré tout le suffrage qu'il a collecté ?", s'interroge Boubacar Camara, invité ce dimanche de l'émission "Le Grand jury" de la Rfm.


Selon l'ancien directeur général des Douanes, si Idrissa Seck a décidé de lever les divergences, c'est parce qu'il est du côté du pouvoir et qu'il va mettre en œuvre la politique de Macky Sall. D'ailleurs, dit-il, "avec aucun pouvoir de décision, dans un cadre consultatif comme le Cese, l'homme politique conscient doit se positionner". Et d'insister : "Je vous dis que la guerre va s'ouvrir parce que rien ne justifie cette alliance. Pensez-vous que Macky Sall va faire confiance à Idrissa Seck et vice-versa? Quelle est la base de cette union? Il n'y a aucune éthique dans ce ralliement là.".


"Il ne faut pas accepter que Macky Sall ou un autre président réduise l'opposition à sa plus petite expression. Aujourd'hui, c'est le pouvoir qui est réduit à sa plus simple expression. Parce que c'est un pouvoir de figuration. Et la dualité qu'il y avait entre Wade et Idy, on la verra bientôt entre Macky et Idy. Et on va encore perdre du temps", prévient le leader du Parti de la construction et de la solidarité et membre de la coalition Tabax.


Cependant, Boubacar Camara soutient que les limogés du gouvernement, notamment Aminata Touré, Amadou Ba, Aly Ngouille Ndiaye..., peuvent être de potentiels adversaires de Macky Sall. Car, croit-il savoir,  Macky va les liquider un à un.

#Macky #Sall, #Idrissa #Seck, #Boubacar #Camara, #Grand #Jury

Cet article a été ouvert 1370 fois.

Publié par

Daouda Mine

editor

4 Commentaires

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 27 nov.

lune   Il est 03:02   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Téléchargez notre application sur iPhone et iPad
*Bientôt disponible sur Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial