Me El Moctar Diop, président FSK : «Un centre pour préparer les athlètes en toute indépendance»

mercredi 16 mars 2022 • 493 lectures • 0 commentaires

Omnisports 3 mois Taille

Me El Moctar Diop, président FSK : «Un centre pour préparer les athlètes en toute indépendance»

Lundi passé, 24 heures après sa reconduction comme président de la Fédération nationale de karaté et disciplines associées (FSKDA), Me Mouhamadou El Moctar Diop (53 ans) a paraphé une convention avec l’ambassadeur du Japon à Dakar pour l’érection d’un centre d’entraînement d’une valeur de 50 millions FCFA au stade Léopold Sédar Senghor.

«Ce projet de construction d’un centre au stade Léopold Sédar Senghor a été initié il y a 2 à 3 ans avec la venue à Dakar du SG de la Fédération mondiale de karaté, Toshi Nagura. À l’époque, il y avait une discussion entre la WKF (Fédération mondiale, ndlr) et le CNOSS pour que le karaté puisse être maintenu aux JOJ de 2022, finalement décalés à 2026. Et puis discuter pour que le karaté soit maintenu en 2024 lors des JO de Paris. L’idée est née de faire une demande, surtout que l’ambassadeur japonais à Dakar d’alors devait nous recevoir, et on en a profité avec le CNOSS, pour déposer la première lettre de demande d’une assistance financière pour notre Fédération de karaté. Au départ, on avait ciblé la grande aide qui tournait autour de 300 millions FCFA, parce qu’on voulait construire un grand centre moderne avec un grand dojo, une salle multimédia, des bureaux, de la restauration et pourquoi pas un centre d’hébergement. C’est comme ça que l’on voyait le projet. Maintenant, après plusieurs échanges avec l’ambassadeur, on était éligible que pour la petite aide qui tournait autour de 50 millions FCFA. C’est ainsi que l’on a décidé de construire prioritairement la salle d’entraînement, parce que le karaté a besoin d’un dojo pour pouvoir travailler et préparer les athlètes en toute indépendance. Après plusieurs années de négociations et discussions sur la maquette et tout, on avait retenu une maquette qui a été élaborée sur le montant de la petite aide. Ainsi, lundi, on a procédé à la signature du contrat et le financement a été validé. Maintenant, tout sera confirmé d’ici quelques jours et l’argent sera viré dans un compte indépendant qu’on va créer». 
Souleymane SECK

Cet article a été ouvert 493 fois.

Publié par

Mor Bassine Niang

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial