Mohamed Badiane, nouveau président d’Avenir Mbacké : «L’objectif c’est la montée en Ligue 2»

mercredi 22 septembre 2021 • 583 lectures • 0 commentaires

Foot local 3 semaines Taille

Mohamed Badiane, nouveau président d’Avenir Mbacké : «L’objectif c’est la montée en Ligue 2»

Fraichement élu président de l’Avenir de Mbacké (National 1), Mohamed Badiane s’est confié au quotidien RECORD. Dans cet entretien, ce directeur d’entreprise livre ses premières impressions et évoque plusieurs sujets, notamment ses objectifs avec le club.

Président, vous venez d’être élu à la tête de l’Avenir de Mbacké, quels sont vos premiers mots ?


Tout d’abord, je tiens à remercier toute la population de Mbacké pour la confiance portée sur ma modeste personne. Une lourde charge pour moi de prendre les rênes du club de ville. Nous allons essayer de relever le défi. C’est un honneur pour moi d’être président de l’équipe de ma ville, de donner un coup de main à la jeunesse de ma localité. C’est tout un plaisir pour moi d’être président de ce club. Ensemble, nous allons travailler pour faire de cette équipe, un grand club, très fort. Je félicite mon prédécesseur, Alioune Diouf.


Vous êtes désormais président de club, avez-vous auparavant été dirigeant sportif ?


Non, ça sera ma première expérience en tant que dirigeant de club. Je suis directeur d’une entreprise de la place. Je travaille avec la Fédération sénégalaise de football dans le Business Plan, dans leurs activités génératrices. Maintenant, je viens en tant que dirigeant, je vais tout faire pour donner à ce club ce qu’il mérite. Mbacké est une ville de sportifs, nous allons ensemble faire de cette équipe, un club digne de son nom.


Quels seront vos objectifs avec Avenir de Mbacké ?


D’abord tout faire tout faire pour que l’équipe monte en Lige 2 dès la saison prochaine. Nous allons unir nos forces pour que ce premier objectif soit atteint. Il faudra qu’il y ait l’union des cœurs. Je profite de cette occasion pour lancer un appel à tout le monde, qu’ils soient tous impliqués pour construire un club fort. Nous allons ensuite travailler dans la petite catégorie, avoir des greniers qui nous permettront d’avoir des joueurs que nous aurons formés et qu’on pourra exporter. Nous allons mettre en place un système qui permettra de changer de visage, pour qu’on entende l’Avenir de Mbacké plus haut et plus fort.


L’aspect financier sera certainement un gros défi. Comment comptez-vous rendre stable cette équipe, financièrement ?


C’est vrai que le sport demande énormément de moyens, surtout si l’on a des ambitions. Maintenant, il faudra impliquer tout le monde, les entreprises qui sont dans la ville, inciter la population à participer dans la vie l’équipe. Lors de l’assemblée générale, il était convenu que les membres du comité directeur devront donner une somme symbolique de 20.000 francs CFA. En tant que président j’ai remis un chèque d’un million FCFA. Nous allons chercher des sponsors qui nous accompagneront. Il y aura aussi des activités génératrices de revenus qui pourront beaucoup apporter à l’équipe. Il n’y a plus de mécénat dans le football. Tous les moyens que le football demande ne peuvent pas sortir de la poche d’une seule personne.


Votre Ligue, celle de Diourbel, s’enrichit d’une nouvelle entité en N2, Bambey. Qu’est-ce que cela vous inspire ?


C’est une très bonne chose pour le football dans la région de Diourbel. Cela prouve que qu’il y a beaucoup de talents dans cette zone. Je félicite toute l’équipe de Bambey et je les encourage à aller de l’avant.


Qu’en est-il du changement de nom, d’Avenir de Mbacké à Baol FC ?


C’est vrai que c’est un sujet qui revient. Maintenant, c’est une question qu’on va soumettre au prochain Comité directeur. Ensemble, nous verrons.


Quel regard portez-vous sur la gestion de la Ligue de Diourbel présidée par Abdoulaye Fall ?


Je n’ai entendu que de bonnes choses sur lui et la gestion de la Ligue de Diourbel. Il accompagne financièrement toutes les équipes de la région. J’ai entendu qu’il avait même soutenu l’Avenir de Mbacké la saison dernière. Je crois que c’est de ces genres de personnes dont notre football a besoin.


Où en êtes-vous avec le cas du stade de Mbacké ?


C’est un vrai problème pour notre football, les travaux du stade sont à l’arrêt. Si on parvient à mettre en place un Comité directeur, ensemble, nous allons soumettre ce problème aux autorités municipales pour essayer de chercher une solution. Je crois bien qu’on va recevoir nos matches à Diourbel.


Jules Arame MBENGUE

Cet article a été ouvert 583 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 19 oct.

lune   Il est 03:05   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Ligue 2 : Demba Diop FC cédé à Pau FC à hauteur de 80%

453 lectures • 0 commentaires

Foot local 6 heures

Coupe CAF : Diambars se complique la tâche

578 lectures • 0 commentaires

Foot local 2 jours

Jeanne d’Arc (N1) : Souleymane Camara «Gaucher» sur le banc !

1724 lectures • 0 commentaires

Foot local 2 jours

Décès : Récit des dernières heures de Koto

409 lectures • 0 commentaires

Foot local 3 jours

Nécrologie : Joseph Koto est décédé

345 lectures • 0 commentaires

Foot local 4 jours

Ligue pro : Coup d’envoi de la saison le 20 novembre

703 lectures • 0 commentaires

Foot local 5 jours

La Une de Record (Lundi 18 Octobre)

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial