Moto-cross - Alain Verpoest : «L’arrivée des quads comme innovation majeure»

jeudi 14 octobre 2021 • 151 lectures • 0 commentaires

Omnisports 4 jours Taille

Moto-cross - Alain Verpoest : «L’arrivée des quads comme innovation majeure»

À côté des épreuves classiques de moto-cross (seniors et juniors), le Championnat national voit l’arrivée des pilotes de quads pour le compte de la saison 2021-2022 qui s’ouvre dès ce dimanche ci au Lac Rose. Le Directeur des courses de Sénégal Moto Verte (SMV), Alain Verpoest, s’est exprimé sur cette innovation majeure. Échanges.

Comment se présente cet exercice 2021-2022 pour Sénégal Moto Verte ?


Elle se présente très bien car on est vraiment prêts pour la reprise du 17 octobre 2021. On espère que la covid-19 est derrière même si elle est toujours là et ne nous empêchera pas d’avoir un Championnat national normal comme lors des deux éditions écoulées. Car cela fait vraiment deux ans que nous avons des difficultés à cause de cette pandémie. On a prévu un calendrier tout à fait normal avec 8 dates qui nous amènera jusqu’à fin juin 2022. Maintenant, il ne reste qu’aux pilotes à s’inscrire avant la reprise de ce 17 octobre. Il se trouve aussi que tous nos partenaires sont à présents avec nous. Ils ne nous ont pas abandonné, tout au contraire ils forcent même ce partenariat avec SMV. On a Motul qui est tout le temps présent avec nous. On a aussi le restaurant du Lac Rose nommé QG et donc bien d’autres partenaires qui vont s’inscrire. En tout cas Motul et QG sont 2 partenaires majeurs surtout pour les courses au Lac Rose qui nous accueille pour la remise des prix.


On peut s’attendre à des innovations et des réformes par rapport aux élites passées ?


Ce Championnat national 2021-2022 sera réparti entre des épreuves 100% terre et 100% sable. Histoire vraiment de varier les plaisirs afin que les pilotes puissent bien se retrouver dans ce Championnat. Ce qui n’était pas le cas lors des championnats passés où l’on était beaucoup plus sur le sable. Là, on a prévu 4 dates au Lac Rose dont une course d’endurance, 3 courses sur le terrain dur de Diamniadio et puis une autre course à Sébi-Ponty ou Sendou. Ce qui fait un total de 8 courses pour la saison. Sébi-Ponty et Sendou étant par ailleurs deux terrains qui avaient été un tout petit peu mis de côté. Cela pour la simple raison qu’il est très compliqué d’organiser sur un terrain qui n’est pas fermé et où il y a énormément de travail à faire. Pour cette saison à venir, on va essayer de faire quelque chose sur les pistes de Sébi-Ponty et Sendou. Toutefois, la grande nouveauté pour cette année, c’est que l’on a été sollicité par des pilotes quads. On va certainement les intégrer dans notre compétition pour cet exercice 2021-2022. Ces pilotes quads ne rouleront pas en même temps que les motos, ils auront plutôt leur catégorie à eux. On est en pourparlers avec ces pilotes de quads et l’on aura certainement une solution pour avoir un championnat spécifique à cette variante mécanique. C’est vraiment la grande nouveauté pour cette année.


Et du côté des petites catégories, à quoi peut-on s’attendre pour cette campagne 2021-2022 ?


La catégorie junior se porte bien même si on enregistre la montée de 3 pilotes dont le champion en titre et le vice-champion sortant à savoir les frères Arzouni que sont Moussa et Karim ainsi que Ibrahima Ngom. Ces trois vont rejoindre les seniors. Ce qui fait d’eux des «rookies» dans l’épreuve open avec les seniors. Derrière, on enregistre la venue de trois jeunes qui viennent aussi de la pépinière de pilotes à savoir le kid-moto cross pour faire l’épreuve en juniors. Ils ont commencé la moto l’année passée à la Base française sise à Ouakam. Du coup, la relève est assurée et il n’y a pas donc d’inquiétude à se faire à ce niveau-là. La grande innovation pour la catégorie des juniors quand l’on sera au Lac Rose est que les pilotes rouleront également dans le sable avec un circuit qui sera adapté à leurs petites cylindrées. Ces juniors ne feront pas l’intégralité du circuit comme les seniors mais ils seront tous sur le même endroit. Une manière d’inviter ces juniors à être avec nous et de ne pas les mettre à l’écart tout en reconnaissant leur mérite car ils feront tout pour intégrer un jour la catégorie open.


Réalisé par Souleymane SECK

Cet article a été ouvert 151 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial