Qatar 2022 : Sadio in ou out, à Cissé de nous faire rêver

dimanche 13 novembre 2022 • 1375 lectures • 0 commentaires

Blog 3 semaines Taille

Qatar 2022 : Sadio in ou out, à Cissé de nous faire rêver

Jusqu’à plus ample information et jusqu’à preuve du contraire, Sadio Mané ne participera pas au Mondial 2022 au Qatar. Du moins tel que nous l’aurions souhaité. Blessé au niveau de la tête du péroné droit lors du match Bayern Munich-Werder Breme.

Cette blessure peut aller d’une contusion simple à une fracture, selon la gravité du contact et l’endroit touché par le choc. Sadio peut avoir une indisponibilité que seuls les médecins allemands pourront déterminer.


À une dizaine de jours de l’ouverture du Mondial qui met sur la sellette le Sénégal, champion d’Afrique en titre et les Pays Bas, c’est une terrible nouvelle qui s’abat sur les Lions du pays de la Teranga. La blessure de l’attaquant vedette des Lions est perçue comme une catastrophe nationale dans un pays qui vivait déjà au rythme du Mondial avec une mobilisation générale tant au niveau de l’Etat qu’au niveau des différents acteurs : joueurs, techniciens, supporters et simples amateurs.


Partout, l’annonce de la blessure de Mané a créé une angoisse voire un traumatisme général, même si sa participation au Mondial ne semble pas encore totalement compromise, selon certains. Tout le monde s’attend, malgré cette menace de forfait qui plane sur Sadio Mané, à voir le meilleur joueur sénégalais de tous les temps et symbole d’une Afrique émergente sur l’échiquier du football mondial, figurer sur la liste de Aliou Cissé qui sera publiée, ce vendredi.


La présence du nouveau sociétaire du Bayern sur les plans de l’entraineur national pourrait donc être un début de preuve que la gravité de la blessure de Mané n’est pas si handicapante que d’aucuns l’avaient laissé croire et que son indisponibilité ne serait que temporaire dans le séquence de la coupe du monde 2022. Si tel est le cas, Sadio Mané aurait plus de chance que d’autres grandes figures du football mondial dont l’absence à ce rendez-vous du gotha du ballon rond est déjà consacrée. Ces footballeurs non sélectionnés pour blessure ont noms Gossens, Marco Reuss et Timo Verner pour l’Allemagne, Diego Jota pour le Portugal, James Reece pour l’Angleterre, Paul Pogba et Ngolo Kanté pour la France, Coutinho pour le Brésil pour ne citer que ceux-là. On ne cessera pas d’épiloguer sur la non sélection d’autres grands noms du football mondial comme Roberto Firmino du Brésil, Renato Sanches et Anthony Lopes du Portugal, Marcus Rashford et Jadon Sancho d’Angleterre et la liste est loin d’être exhaustive.  Sont-ils, eux aussi, blessés ou en baisse de forme temporaire ?


La singularité de la blessure de Mané, c’est qu’elle tombe sur celui qui, par-delà le Sénégal, victorieux de la CAN 2022, constitue la figure emblématique d’une Afrique renaissante. L’homme n’appartient plus exclusivement au Sénégal. Il est devenu, par ses prouesses sur les terrains européens, le porte-drapeau d’un football africain qui gagne et qui assure le spectacle. Sadio est un footballeur hors pair, mais il est surtout un animateur d’un spectacle que personne ne souhaite rater. C’est en cela que son absence à la coupe du monde tronquerait le spectacle d’une séquence importante qui obligerait certains à tout simplement tirer le rideau. La scène de spectacle ne peut et ne doit se priver d’un joueur comme Mané qui avait tant besoin de ce sommet du football mondial pour confirmer la pleine mesure de son immense talent. Nous souhaitons vivement qu’il en soit ainsi et demandons au peuple sénégalais de démontrer encore une fois, par ses prières et sa capacité de surmonter les épreuves, ce qui a toujours fait l’exception sénégalaise.


Le Sénégal, comme en 2002, doit surprendre le monde. Nous en avons le talent et la capacité et nous savons le faire au moment où le monde s’y attend le moins. Aliou Cissé a, avec ou sans Sadio Mané, toutes les cartes en mains pour prouver que le Sénégal n’est plus une petite nation en football et que son 18ème rang mondial et premier en Afrique est loin d’être usurpé. En 2002, le football sénégalais avait révélé des talents sortis de l’anonymat. Parmi eux, un certain Pape Bouba Diop qui avait émerveillé le monde par son immense capacité à s’adapter au contexte de l’époque. Il avait mis le monde à ses pieds, démontrant ainsi qu’on peut partir de rien pour éclabousser le monde par son talent. C’est cela qu’on attend de Aliou Cissé. Qu’il nous sorte des pépites comme les Pape Bouba Diop, Henri Camara, El Hadj Diouf, Khalilou Fadiga, Salif Diao, etc., pour montrer au monde que le pays de la téranga est aussi un grand pays de football. 


Mamadou KASSÉ


Journaliste, formateur

Cet article a été ouvert 1375 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 5 déc.

lune   Il est 11:07   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Qatar 2022 : Sadio in ou out, à Cissé de nous faire rêver

1376 lectures • 0 commentaires

Blog 3 semaines

Chrono : Notre Salif

1276 lectures • 2 commentaires

Blog 4 semaines

Je ne suis pas un DTN qui choisit ses Lions

731 lectures • 0 commentaires

Blog 1 mois

Nous comptons sur Diatara pour mettre de l’ordre

763 lectures • 0 commentaires

Blog 1 mois

Basket : Retrait du n°15 des Lionnes, hypocrisie ou populisme ?

825 lectures • 1 commentaires

Blog 2 mois

Vivement la sélection de Pape Ousmane Sakho

7396 lectures • 1 commentaires

Blog 2 mois

La Une de Record (Lundi 5 décembre 2022)

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial