Suspension du stade Abdoulaye Wade : la FSF n’interjettera pas appel

vendredi 13 mai 2022 • 834 lectures • 0 commentaires

La Tanière 6 jours Taille

Suspension du stade Abdoulaye Wade : la FSF n’interjettera pas appel

La FSF a choisi de faire le dos rond et de passer à la caisse pour payer les 112 millions d’amende que la FIFA lui a infligée la semaine dernière et un match à huis clos des Lions, suite aux incidents survenus au stade Abdoulaye Wade de Diamniadio lors de Sénégal-Egypte (1-0, tab 3-1), qualificatif au prochain Mondial. La FSF ne va finalement pas interjeter appel pour casser la décision.

La FIFA n’a pas fait dans la dentelle en sanctionnant lourdement le Sénégal après les incidents survenus au stade Abdoulaye Wade de Diamniadio, à l’occasion du match retour des barrages qualificatifs à Qatar 2022 où le Sénégal s’est imposé face à l’Égypte, le 29 mars dernier. Un peu plus d’un mois après la rencontre, la sélection écope d’un match à huis clos et la FSF d’une amende. Des voix s’étaient levées pour dénoncer la sentence, et par le biais de son président, Me Augustin Senghor, la FSF avait prévu d’interjeter appel, afin que la sanction soit moins lourde. 


Mais à l’issue de sa réunion de Comité exécutif tenu avant-hier mardi, la FSF a revu sa copie et a reconsidéré sa position. Pendant le conclave, les dirigeants se sont regardés en face et ont pris la décision de ne pas interjeter appel de peur de se ridiculiser, puisque le monde entier a vu les images plus ou moins choquantes qui ont accompagné cette rencontre ô combien importante. Ils ont tous avoué qu’effectivement, les supporters sénégalais qui avaient bien joué leur partition, ont, quelquefois, franchi le rubicond. L’atmosphère électrique qui a eu lieu pendant tout le long de la rencontre n’est pas étrangère à cette décision de la FIFA. 


Une demande de clémence en gestation Cependant, Augustin Senghor et ses collègues du Comex n’excluraient pas d’envoyer une lettre de clémence à l’instance faitière du football mondial en lieu et place d’un recours, qui peut s’avérer plus grave, avec une éventuelle sanction beaucoup plus corsée que celle qui est déjà prononcée. 


En tout cas, lors de cette soirée, divers incidents qui se sont déroulés au stade Abdoulaye Wade ont été mentionnés dans le rapport du Commissaire du match. Justement, c’est la raison pour laquelle la FIFA a infligé un match à huis clos contre les Lions et une amende de 170 000 euros (112 millions FCFA environ) contre la Fédération. 


Dans la circulaire, outre l’entorse aux règles générales de sécurité et au maintien de l’ordre dans ledit stade, l’instance suprême du football relève aussi le jet d’objets, de projectiles, mais surtout l’utilisation de lasers et de fumigènes dans les gradins, ainsi qu’une banderole offensante contre Mohamed Salah, entre autres. 


Bacary CISSÉ

Cet article a été ouvert 834 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial