Brésil-Argentine : Messi ne décolère pas

mardi 7 septembre 2021 • 438 lectures • 0 commentaires

Foot Inter 2 semaines Taille

Brésil-Argentine : Messi ne décolère pas

Alors que le duel au sommet des éliminatoires de la zone Amérique du Sud, Brésil-Argentine, a été arrêté dimanche après sept minutes pour des raisons sanitaires, la délégation de l'Albiceleste, de Lionel Messi au président de la fédération, a fait part de son incompréhension et de sa colère. Tout comme les quotidiens du pays qui ont dénoncé «un scandale mondial».

Le duel tant attendu entre le Brésil et l'Argentine n'est pas allé à son terme dimanche soir. La cause ? Des joueurs argentins évoluant en Premier League (Giovanni Lo Celso [Tottenham], Emiliano Martinez [Aston Villa], Emiliano Buendia [Aston Villa] et Cristian Romero [Tottenham]) ont été alignés malgré une recommandation de l'agence sanitaire brésilienne de les placer en quarantaine pour violation des protocoles anti-Covid, provoquant l'arrêt du match dès la septième minute de jeu.


"Nous voulions jouer et les Brésiliens aussi"


«Ça fait trois jours qu'on est ici, pourquoi ne sont-ils (les agents de l'Anvisa) pas venus avant ?», a notamment pointé Lionel Messi, aux côtés de Neymar et des sélectionneurs des deux équipes, dans une vidéo diffusée par la chaîne argentine TyC.  A aucun moment nous n'avons été informés que (les quatre joueurs) ne pourraient pas jouer le match. Nous voulions jouer, et les Brésiliens aussi», a déclaré pour sa part le sélectionneur argentin Lionel Scaloni, cité sur le compte Twitter de la fédération argentine. Pour sa part, Antonio Barra Torres, directeur de l'agence sanitaire, a lui accusé la sélection argentine dans un entretien accordé à la chaîne TV Globo. «Nous sommes arrivés à cette situation parce que tout ce que l'Anvisa avait recommandé, depuis le début, n'a pas été respecté. (Les joueurs) avaient reçu la consigne de rester isolés dans l'attente de leur expulsion (du pays), mais ils sont allés au stade et sont entrés sur le terrain», a-t-il souligné. Plus de deux heures après l'interruption du match, la FIFA a confirmé sa suspension sur son compte Twitter.


Avec AFP

Cet article a été ouvert 438 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial