Chrono : Revenants contre néophytes

mardi 31 janvier 2023 • 1104 lectures • 1 commentaires

Blog 1 an Taille

Chrono : Revenants contre néophytes

L'exploit alimente encore les milieux sportifs et entretient la flamme de l'espoir. Celle de rester en course et d'aller jusqu'au bout du bout. Ce n'est point une nouveauté au palmarès du Sénégal en CHAN. Mais une seconde demi-finale après 2009. Sauf que celle de cet après-midi doit épouser les contours d'un contexte général et tenter de se placer dans ce sillage. Il faudrait également justifier une réputation et confirmer un statut.

Une batterie de raisons objectives qui doivent impacter sur cette demi-finale face à Madagascar. L’équipe de la Grande Île dont la trajectoire et la prestation d'ensemble au cours de ce CHAN tranchent nettement d'avec ceux  de ces  néophytes qu'ils sont pourtant. Suffisant et révélateur d'une belle demi-finale entre revenants et néophytes. Les uns pour marquer une première participation, les autres pour être en phase avec une certaine embellie du football Sénégalais  qui se caractérise par la présence de plusieurs catégories sur différents fronts. 


Madagascar passe pour être une révélation de ce CHAN. Ce football de l'Océan Indien longtemps méconnu que l'on découvre avec plaisir dans la compétition. À chacune de ses apparitions, l’équipe malgache a fait sensation et laisse une très bonne impression par la qualité de son jeu et par celles des individualités qui la composent. Autant d'atouts qui lui confèrent un statut de sacré client qui se dressera devant le Sénégal. Un vrai bolide lancé à toute pompe qui n'a jamais connu d'arrêt ni le moindre ennui mécanique sur l'autoroute Annaba - Alger. Un véritable avantage qui a aussi ses revers dans une compétition de cette nature. 


Le Sénégal, lui, est passé par certaines affres qui l'ont forgé, entre victoire et déboire, pour consolider son mental et aiguiser son appétit d'aller le plus loin possible dans ce CHAN. Son parcours lui a appris à gérer son avance, à souffrir pour accéder au  triomphe. Le Sénégal peut brandir aussi des arguments techniques et développer  une organisation, capables de contenir les Malgaches, malgré leur vivacité et de s'ouvrir les portes de la finale. Le Sénégal doit privilégier la possession pour imposer sa mainmise sur le jeu. Une situation qui pousse généralement les équipes joueuses à faire du contre-nature pour s'en sortir. Une perte de repères côté malgache qui pourrait être bénéfique pour les Lions. 


Cette demi-finale très attendue opposera la meilleure attaque à la deuxième meilleure défense de ce CHAN. Les artificiers malgaches trouveront devant eux une bonne défense sénégalaise qui n'a concédé qu'un seul but en quatre matches. Tous les ingrédients d'une belle confrontation sont réunis. En plus, il y a cette  place de finaliste qui hante tous les esprits. 


Abdoulaye DABO

Cet article a été ouvert 1104 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial