Standard de Liège - Birame Diaw : «Montrer que je peux évoluer en équipe première»

samedi 27 août 2022 • 1144 lectures • 0 commentaires

Foot local 1 mois Taille

Standard de Liège - Birame Diaw : «Montrer que je peux évoluer en équipe première»

Nouvelle recrue du Standard de Liège, club belge de D1, pour une durée de 4 ans, Birame Diaw décline ses ambitions sous son nouveau maillot. L'arrière gauche international sénégalais de 19 ans se fixe comme objectif de montrer son talent pour évoluer en équipe A. Son passage à Grenada, son transfert capoté au FC Bâle, sa réussite au baccalauréat,… l'ancien sociétaire de Galaxy se confie.

Vous venez de signer un contrat de 4 ans avec le Standard de Liège. Quel est le sentiment qui vous anime présentement ?


C'est un sentiment de joie et de fierté. Le sentiment qu'un long travail a abouti, a porté ses fruits. J'ai travaillé dur. Et je m'attendais un jour à récolter les fruits de ce travail abattu jusque-là. Je vais poursuivre les efforts et continuer sur cette lancée.


Vous étiez libre de tout contrat avec Grenada. Comment se sont passés vos contacts avec Liège ?


Les choses sont allées assez vite. J'étais en vacances au Sénégal à la fin de mon contrat avec Grenada. Le jour où on m'a appelé, j'étais avec des amis. Et on m'a fait savoir que je devais rejoindre le Standard pour y effectuer des tests. C'est comme ça que les choses se sont passées. Et quand je suis arrivé, une semaine après avoir démarré le stage, le coach me voulait déjà dans son effectif. D'ailleurs, c'est lui qui a dit au directeur sportif qui avait besoin d'un arrière gauche de me faire signer un contrat. Ce dernier avait appelé un agent pour lui faire part de son besoin. L'agent me connaissait déjà parce qu’il m'avait vu jouer avec les sélections nationales U17 et U20.


Vos premiers mois, vous allez les passer chez les U23. Quel est l'objectif que vous vous fixez ?


Oui. Je vais passer mes premiers mois avec les U23 mais tout est possible. Le coach de l'équipe A peut m'appeler à tout moment pour que je rejoigne l'équipe pro. Pas plus tard qu'hier (mardi passé, ndlr), des joueurs de l'équipe réserve ont été appelés en équipe première. Donc, mon objectif, c'est de faire mes preuves avec l'équipe réserve pour ensuite postuler chez les pros. Saisir ma chance et montrer mes qualités. En résumé, montrer le plus vite possible au coach que je peux bel et bien évoluer en équipe A. Même en équipe nationale A. Pourquoi pas, c'est possible.


À Grenada, en Espagne, vous avez découvert le monde professionnel. Que retenez-vous de votre passage dans ce club ?


Mon passage à Grenada m'a beaucoup apporté. Parce qu'il m'a permis de côtoyer le monde professionnel. Ne serait-ce que cela, c'est de l'expérience. Le fait d’approcher de grands joueurs qui ne manquent pas l'occasion de vous donner des conseils a été pour moi très bénéfique.


Qu'est-ce qui a fait capoter votre transfert au FC Bâle ?


C'était dû à mon statut d’extra-communautaire. J'étais u21 et l'équipe avait atteint le nombre d'étrangers autorisé. Je voulais signer en équipe première mais vu que je venais fraîchement du Sénégal, les dirigeants voulaient que je rejoigne le club pour ensuite me prêter en Autriche. Mais vu que j'avais la possibilité de rejoindre Grenada du mois de janvier au mois de juin, j'ai préféré aller l'Espagne.


Qu'avez-vous appris de votre passage en sélections nationales U17 et U20 ?


Avant de parler de mon passage en équipe nationale cadette et junior, il faut d'abord reconnaître que c'est à Galaxy que j'ai appris le b.a.-ba du football. C'est là-bas qu'on m'a formé aussi bien sur le plan technique que tactique. Par contre, j'ai beaucoup appris lors de mon passage en équipe nationale des petites catégories. En équipe U17, je jouais certes mais je savais qu’il me restait une très large marge de progression. J'étais encore jeune. Le coach Malick Daf avec qui j’ai une relation assez spéciale m'a beaucoup préparé mentalement. Il m’a aidé à grandir en tant que joueur qui aspire à jouer au plus haut niveau. Et avec coach Dabo (Youssouph, ndlr) en équipe U20, j'ai gagné en maturité. Je me suis beaucoup amélioré. J'ai franchi un cap. J'ai commencé à plus comprendre la vision du football.


Vous êtes bachelier en série L. Comptez-vous poursuivre vos études en Belgique ?


Sur ce point, j'ai échangé avec les agents avec qui je travaille. Je leur ai fait comprendre que je veux poursuivre mes études en gestion sportive. Et ils sont en train de voir avec les universités comment je peux faire pour poursuivre mes études.


Fatou DIENG

Cet article a été ouvert 1144 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial