Ndiaye Mandiaye «Ngolo» : La symphonie inachevée du plus grand footballeur de Kaolack

dimanche 28 août 2022 • 1009 lectures • 0 commentaires

Blog 1 mois Taille

Ndiaye Mandiaye «Ngolo» : La symphonie inachevée du plus grand footballeur de Kaolack

Ainsi va le destin de l’homme, partagé entre la vie, passage obligé de l’être vivant, et la mort, issue fatale de toute trajectoire vers l’au-delà. Ainsi donc, Ndiaye Mandiaye nous a quittés pour l’éternité. Nous espérons pour le paradis réservé aux hommes bons, aux hommes de bien qui ont donné joie et satisfaction à leurs congénères.

Ndiaye Mandiaye parti, nous reste à l’esprit comme une fresque immortelle, Ngolo, ce nom dont l’évocation éveille en la génération des années 70, des moments d’excitation et de plaisir vécus sur les terrains de football. Ngolo, le prince du ballon, l’homme aux dribbles déroutants, aux feintes virevoltantes, aux contrôles majestueux de la tête comme de la poitrine, c’est cet homme qui, lundi dernier, 22 août 2022, a tourné le dos à ses compagnons de route.  


Sélectionné plusieurs fois en équipe nationale du Sénégal, Ndiaye Mandiaye, tout en répondant présent à l’appel de la patrie, n’a pu bénéficier de la confiance qu’il aurait méritée pour dessiner ses arabesques sur les terrains africains. De son Kaolack natal, il a pourtant donné le meilleur de lui-même pour permettre à ses coéquipiers et à ses cadets de goûter aux délices du football. 


Pour avoir grandi sous son aile protectrice mais ô combien inspiratrice, nous, les cadets et juniors du Mbossé et de la sélection régionale du Sine Saloum, nous pouvons en témoigner, tant Ngolo a su, par son jeu bien à propos, définir nos trajectoires singulières, chacun tirant de lui ce qui en faisait le meilleur footballeur kaolackois de tous les temps. 


Le Sporting Club de Kaolack, l’éternel rival de l’Union sportive kaolackoise dont il était le porte-drapeau avant la réforme Lamine Diack en 1969, le Mbossé de Kaolack, issu de la fusion entre les deux clubs, lui ont servi de champ d’expérimentation et d’expression d’un football kaolackois dont l’attractivité et les performances ont permis, par la suite, l’arrivée de grands footballeurs comme Lala Soumah, Assane Tall et autres. 


Bleck Ciss, Masse Dieng, Moussa Traoré, Aly Sarr, Mar Wane, Felix Gomis, Roger Pieres et moi-même qui devions assurer la relève, avons été happés par l’appel de Dakar, soit par des clubs mieux structurés soit pour des raisons d’études. Mais Ndiaye Mandiaye «Ngolo» nous aura tous marqués par ses empreintes sur le terrain faites de maîtrise technique, de vision tactique, de clairvoyance dans la distribution du ballon, de lucidité dans les passes et surtout de calme et de sérénité dans l’organisation du jeu. Pour nous qui l’avons côtoyé dans ces moments de gloire, «Ngolo» était une pièce unique dans cette génération qui réunissait tous les talents. Il était tout simplement un génie comme l’a été Pelé sur un autre registre et dans un contexte plus favorable.  


Au moment où on célèbre l’enfant de Bambali, le talentueux Sadio Mané, il nous faut rendre un homme posthume à celui en qui nous le célébrons, tant les deux hommes ont eu ceci de particulier qu’ils ont toujours considéré le football d’abord comme un jeu où le fair-play doit être la règle de conduite. «Ngolo» avait, en effet, compris que le football ne rime pas avec l’animosité et que l’adversité dans le jeu ne dure que le temps d’un match. En cela, Ndiaye Mandiaye nous lègue une leçon d’humilité, et de grandeur. Le flambeau qu’il a allumé est une balise sur le chemin de la jeune génération qui doit mesurer la valeur de l’esprit sportif, du sacrifice de soi, de la capacité de dépassement qui doit, en tout temps et en tout lieu, servir de viatique à tout footballeur et, au-delà, à tout homme dans sa société. Avec la disparition de Ndiaye Mandiaye «Ngolo», c’est une majestueuse symphonie kaolackoise qui vient de s’achever.


Dors en paix, cher mentor et maestro. Que la terre de Yoff te soit légère !


Mamadou KASSÉ «Badou»


Ancien footballeur 


Journaliste-écrivain

Cet article a été ouvert 1009 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial