Programme académies : Un bootcamp 2024 riche en échanges

samedi 27 avril 2024 • 1600 lectures • 0 commentaires

Sur le fil 1 mois Taille

Programme académies : Un bootcamp 2024 riche en échanges

Le bootcamp du Programme Académies 2024 destiné au renforcement des académies sportives et inclusives en Afrique a été bouclé, vendredi, à l'hôtel Savana de Dakar, en présence de personnalités comme Arnaud Garcette, représentant de l'AFD, Pierre Larnicol, chef de mission de Play International au Sénégal et Djelloul Habchi, secrétaire général de Diambars FC.

5 Académies issues de 5 pays francophones étaient présentes à ce rendez-vous riche en échanges. Pays hôte, le Sénégal était représenté par l'Académie Cayor Foot et la Fédération sénégalaise de Judo.


Après le lancement de 5 académies lors de la phase pilote en novembre 2022, la deuxième phase du Programme Académies a été entamée avec l'arrivée de 12 nouvelles académies. Ce qui porte, aujourd'hui, le total à 17 Académies pluridisciplinaires membres du programme et qui bénéficient du soutien de l'Agence Française de Développement. 


Et pour ces journées d'échanges d'une durée de 4 jours tenues au Sénégal, 6 des 12 académies de la 2e phase s'étaient retrouvées à Saly Portugal : Cayor Foot (Sénégal, football), Fédération sénégalaise de Judo (Sénégal, judo), Académie Leading Youth SAD (Togo, basketball), Académie Swallos (Togo, multisports), Académie FFRIM (Mauritanie, football), Académie Tibu Africa (Maroc, basketball). Une belle expérience pour les participants  qui ont mesuré l'importance de l'événement. 


Insertion professionnelle, modèle économique
Prenant la parole, Pierre Larnicol a décliné l'objectif de ce bootcamp. «Cette semaine, on a reçu 6 académies sportives qui accueillent des jeunes pour leur proposer une double formation éducative et sportive. Donc, l'objet de ce bootcamp, c'était de partager, d'échanger. Nous, on a apporté l'expertise dans l'éducation par le sport. Notre partenaire, l'Institut Diambars, apporte une expertise qui est liée à l'insertion professionnelle et au modèle économique qu'ils ont réussi à mettre en place à Diambars au Sénégal. Et donc l'objet c'était de compléter ces expertises, d'apporter aussi des échanges pour pouvoir aider ces académies à se structurer à se renforcer et avoir plus d'impact social chez les jeunes», a fait savoir le chef de mission Play International, un des partenaires du projet. 


L’Institut Diambars, la grande inspiration
Et pour  l'Algérien Djelloul Habchi, représentant du second partenaire, Diambars FC, académie de référence, l'impact de ce programme conduit à l'émergence des Académies en Afrique. «Vous savez, la France, à travers l'AFD, a décidé de soutenir ce programme académie et la grande inspiration a été Diambars. Comme je le disais, il y a 20 ans, Diambars a été aidé. On a eu des subventions publiques. Et 20 ans après, vous allez à Diambars et vous regardez l'impact social, vous vous rendez compte que l'appui qu'on avait il y a 20 ans était un levier formidable. On est arrivé sur un terrain avec 15 hectares, il y a des infrastructures, il y a une centaine de jeunes en permanence, des équipes professionnelles. Donc, tout ça a motivé l'Agence Française de Développement à relancer un programme d'académie cette fois-ci multisports», a-t-il indiqué. 


Il faut rappeler que le second bootcamp, cette fois-ci anglophone, se tiendra dans un mois à Johannesburg.


Ndar Mathieu FAYE 

Cet article a été ouvert 1600 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial