Amical : Les Lions se relèvent et bouffent les Panthères

samedi 23 mars 2024 • 429 lectures • 0 commentaires

La Tanière 1 mois Taille

Amical : Les Lions se relèvent et bouffent les Panthères

L'équipe du Sénégal s'est relevée de la débâcle d'Abidjan en étrillant (3-0) avec l'envie et la manière une bonne équipe gabonaise et qui a réussi son entame dans le match, le vendredi 22 mars 2024 au stade Crédit Agricole La Licorne d’Amiens, en France.

Le onze de départ du Sénégal est fortement remanié avec beaucoup de jeunes au coup d'envoi à l'image de Mikayil Ngor Faye et Seydou Sano, tous deux âgés de 19 ans, qui honoraient leurs premières sélections, C’est cette équipe expérimentale qui a donné une leçon de réalisme à de très techniques Panthères. Les Lions ont du coup très bien réagi après une CAN ratée en début d'année, alors qu'il était le favori de la compétition. 


Pourtant, en début de match, les Lions, dont la plupart jouaient ensemble pour la première fois, ont raté des passes qui ont profité aux Gabonais sans grande conséquence grâce à une solidité défensive remarquable avec notamment un Seydou Sano intraitable. 
Gênés par les flèches gabonaises, à l’entame, les hommes d’Aliou Cissé n'ont pas profité de leurs temps forts. Les Lions seront bien aidés par la défense adverse qui a rapidement cédé sur un but marqué contre son camp suite à un corner mal repoussé par le gardien. Le malheureux Aaron Appindagoye a paniqué sur une frappe de Lamine Camara renvoyée par son gardien de but Anse Ngoubi Demba (csc 13’, 1-0). 


Mené au score, le Gabon a fortement donné la réplique avec un grand Lemina qui a été malchanceux devant la défense des Lions et surtout sur cette tentative de lob qui a obligé au gardien Mory Diaw de détourner le cuir en corner (33'). Alors qu'on s'acheminait vers la pause, le novice Ngor Faye d'un tir des 25 mètres du gauche doubla la mise (43', 2-0) célébrant sa première convocation par ce bijou, 2 minutes après le face à face raté par Bamba Dieng. 


En seconde période, le match s'est repris sur les mêmes bases que la première avec des situations de part et d'autre mais les plus nettes étaient pour les Lions avec Lamine Camara (65' et 69'), Habib Diallo (72') et Boulaye (83'). Les remplaçants ont trouvé sur le terrain une défense gabonaise épuisée en ratant presque toutes les relances à l'image de leurs attaquants qui avaient du mal à tromper le gardien auvergnat, Mory Diaw qui a presque était tranquille dans sa surface. C'est dans les derniers instants que Boulaye Dia sert Habib Diallo qui permet à Sadio Mané de participer au festival (90’+2, 3-0). 


Dans l'ensemble, on peut retenir la réaction des Lions blessés à la CAN ivoirienne, la bonne intégration des jeunes et surtout une solidité défensive qui a permis à Mory Diaw de signer un clea-sheet.


Libasse SARR, envoyé spécial en France

Cet article a été ouvert 429 fois.

Publié par

Hubert Mbengue

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Hubert Mbengue

Directeur de publication

Service commercial